L’extrait K, équivalent de l’extrait Kbis pour auto-entrepreneur, est un incontournable. Il est délivré par le greffe du tribunal de commerce et il est indispensable pour attester de l’existence légale de l’auto-entreprise. Document officiel, il est requis pour effectuer un ensemble de démarches bien précises. Il existe plusieurs façons pour un auto-entrepreneur d’obtenir un extrait Kbis ou extrait K, à découvrir dès à présent.

Qu’est-ce qu’un extrait Kbis pour auto-entrepreneur ?

L’extrait de Kbis pour auto-entrepreneur s’appelle extrait K. Il concerne les personnes physiques exerçant en leur nom propre, c’est-à-dire ayant un statut juridique bien spécifique. On peut ainsi nommer :

  • les auto-entreprises (ou micro-entreprises),
  • les entreprises individuelles 
  • et les EIRL.

Tout comme l’extrait Kbis pour les sociétés commerciales, il permet de prouver que l’auto-entreprise est bien enregistrée au registre du commerce et des sociétés (RCS). 

 

Que comporte l’extrait Kbis pour auto-entrepreneur ?

L’extrait K pour les auto-entrepreneurs ou entreprises individuelles est similaire à l’extrait Kbis, excepté sur quelques points. En effet, il ne contient pas d’information relative au capital social puisque cette notion n’existe pas dans le cadre d’une auto-entreprise. En outre, il comporte une catégorie relative aux mesures de protection de l’entrepreneur. Cette partie précise si l’auto-entrepreneur a effectué une déclaration d’insaisissabilité sur un bien immobilier.

Hormis ces différences, l’extrait K recense les mêmes informations que l’extrait Kbis, adapté aux auto-entrepreneurs :

  • L’identité de l’auto-entrepreneur (nom, prénom, date de naissance, nationalité et adresse) ;
  • Le Greffe d’immatriculation ;
  • La date de création de l’auto-entreprise ;
  • Le code APE de l’auto-entreprise ;
  • Le descriptif de l’activité ;
  • Le numéro SIREN (les neuf premiers numéros du SIRET ;
  • L’adresse de domiciliation de l’auto-entreprise ;
  • Etc.

Il est important de noter que l’extrait K peut également contenir des informations relatives aux décisions prises par le Tribunal de Commerce. 

À quoi sert un extrait Kbis pour auto-entrepreneur ?

L’extrait K est obligatoire lors de la création d’une auto-entreprise commerciale. En effet, ce document est le seul qui atteste de l’immatriculation au RCS, ce qui permet de commencer ses activités légalement. 

Attention : toute auto-entreprise non immatriculée au RCS s’expose à des sanctions plus ou moins lourdes selon la situation. Cela peut aller du versement d’indemnités journalières à une peine de trois ans d’emprisonnement et une amende de 45 000 € pour délit de travail dissimulé.

Par ailleurs, certaines situations bien précises requièrent la présence d’un extrait K. Notamment :

  • Pour ouvrir un compte bancaire professionnel au nom de l’auto-entreprise.
  • En cas d’achat de matériel auprès d’un fournisseur.
  • Pour toute souscription à une assurance responsabilité civile professionnelle.
  • Lors d’une demande de prêt.
  • Lors de la signature d’un bail commercial.
  • Etc.

Dans tous les cas, pour être valable, l’extrait K doit dater de moins de trois mois.

À savoir :

L’extrait K ne concerne que les micro-entreprises ou auto-entreprises disposant d’une inscription au RCS. 

Ainsi, pour les artisans, l’équivalent de l’extrait Kbis est l’extrait D1. C’est ce document qui atteste de leur immatriculation au Répertoire des Métiers.

Attention : les auto-entrepreneurs exerçant une activité libérale ne sont pas concernés par cette obligation d’immatriculation. En effet, il leur suffit de présenter un avis de situation SIREN (téléchargeable sur le site de l’INSEE). 

Comment obtenir un extrait Kbis pour auto-entrepreneurs ? 

Auto-entrepreneur déjà immatriculé au RCS

Les auto-entrepreneurs peuvent se procurer un extrait K de plusieurs façons. En effet, les démarches sont différentes suivant la situation.

Dans le cas d’un micro-entrepreneur déjà immatriculé au RCS, celui-ci doit :

  • S’adresser directement au greffe du tribunal de commerce dont dépend son auto-entreprise. Il devra fournir sa raison sociale ou son numéro SIREN afin d’obtenir un extrait K certifié par courrier, ou sur place au guichet ;
  • Effectuer sa demande en ligne d’extrait de Kbis sur Infogreffe.fr, un site web sur lequel il est possible de télécharger son extrait K, de le recevoir par courrier ou par voie électronique ;
    Il faut savoir que la demande en ligne n’est pas accessible aux sociétés dont le siège social se situe en Alsace, en Moselle ou en Guyane.

Bon à savoir : 

Infonet, plateforme spécialisée dans les données d’entreprises, permet aux auto-entrepreneurs et entrepreneurs individuels de télécharger les extraits Kbis d’une société tierce ! Ce document est notamment utile pour vérifier l’existence légale d’un client ou partenaire, avant toute signature de contrat, par exemple. 

Téléchargez un extrait Kbis

Et les autres documents indispensables pour votre entreprise

Télécharger

Attention cependant, le site internet ne fournit pas d’extraits K ni d’extraits D1. 

Auto-entrepreneur non immatriculé au RCS

Dans les cas où l’auto-entreprise n’existe pas encore :

Il faut constituer un dossier complet contenant un certain nombre d’informations spécifiques, ainsi que des pièces justificatives. Cela dans le but d’immatriculer son auto-entreprise au RCS et de recevoir son premier extrait K. Ensuite, le dossier doit être adressé à la Chambre de Commerce et d’Industrie dont la micro-entreprise dépend. Dès lors, la réception de l’extrait K se fera sous une à quatre semaines.

Extrait de Kbis gratuit pour auto-entrepreneur comment l’obtenir ?

Seuls les micro-entrepreneurs sont en mesure d’obtenir leur extrait K gratuitement. 

Pour ce faire, ils doivent se rendre sur la plateforme spécialisée MonIdenum. Après la création d’un compte, il leur faudra créer leur identité numérique, le tout en renseignant :

  • une adresse e-mail,
  • un numéro de téléphone,
  • une pièce d’identité en cours de validité. 

Dès lors, la plateforme pourra effectuer une vérification en faisant le rapprochement entre le nom du micro-entrepreneur avec la Chambre de commerce. Si toutes les données transmises correspondent, l’identité est validée et l’auto-entrepreneur pourra télécharger son Kbis sous un format PDF. 

Attention, il existe une exception pour ceux domiciliés en AlsaceMoselleGuadeloupeMartinique et Guyane : la demande d’extrait K se fait auprès du tribunal judiciaire.  

Quel est le coût d’un extrait K pour une personne tierce ?

Au même titre que l’extrait Kbis, l’extrait K est un document public. En ce sens, tout le monde, particuliers comme professionnels, peut y accéder. 

Si l’obtention de son propre extrait K par l’auto-entrepreneur est gratuite, ce n’est pas le cas pour les personnes tierces qui souhaitent y accéder. 

En effet, il faut compter (tarifs 2022) : 

  • 3,37 euros par exemplaire pour un envoi par voie électronique ou un téléchargement.
  • 2,69 euros par extrait pour un retrait au greffe. 
  • 4,18 euros par exemplaire pour un envoi par courrier.

La demande pourra être effectuée auprès du greffe du tribunal de commerce de la région du micro-entrepreneur ou en ligne depuis le site Infogreffe. Le numéro de SIREN ou encore l’identité de l’entrepreneur sera requis. 

En revanche, pour toute demande d’extrait K-bis de personnes morales et non physiques, des sites spécialisés existent. C’est par exemple le cas d’Infonet.fr, une plateforme réunissant les datas de plus de 11 millions d’entreprises françaises !

Téléchargez un extrait Kbis

Et les autres documents indispensables pour votre entreprise

Télécharger

Comment obtenir un extrait kbis de radiation pour auto-entrepreneur ?

K-bis de radiation : qu’est-ce que c’est ?

Lorsqu’un auto-entrepreneur veut clore son activité, il doit réaliser un ensemble de démarches qui permettront de mener à bien la dissolution et la liquidation de son entreprise. Il pourra ensuite réaliser les formalités nécessaires à sa radiation au RCS

Dès lors, il pourra obtenir un extrait Kbis modifié. En effet, le Kbis de radiation n’est autre qu’un extrait de k-bis classique, mais contenant la mention de la radiation de l’auto-entreprise. 

Ainsi, en plus des données de l’entreprise déjà apparentes sur les anciens extraits, seront renseignés :

  • la date de dissolution,
  • la date de clôture des opérations de liquidation,
  • Et la date de radiations.

K-bis ou extrait K de radiation pour auto-entrepreneur : quelle utilité ?

L’utilité de ce type de document est double. Elle sert en effet :

  • À l’auto-entrepreneur. L’extrait lui permet d’effectuer les démarches administratives nécessaires après sa radiation.
  • Aux partenaires commerciaux. Le document peut effectivement être sollicité par des personnes tierces désireuses de se renseigner sur la situation actuelle de la micro-entreprise.

Demande d’un extrait K après radiation : comment faire ?

Délivrer un extrait k de radiation est un service que seul le greffe du tribunal de commerce est habilité à réaliser. Toutefois, la demande peut être effectuée :

  • En ligne, sur la plateforme Infogreffe. 
  • En se déplaçant au guichet du greffe de sa région.
  • Par l’envoi d’un courrier au greffe.

Enfin, il faut savoir que l’extrait K de radiation est valable trois mois et doit être signé par le greffier pour faire foi lors de démarches administratives.