Le mot psytech est la contraction des deux termes anglais “psychatry” et “technology”. Il représente un secteur d’activité qui utilise les nouvelles technologies pour créer et innover autour de la psychiatrie et de la psychologie. 

Qu’est-ce que la psytech ? 

La psytech est un secteur d’activité qui met les nouvelles technologies au service de la psychiatrie et de la psychologie. Le but ? Innover dans ce domaine. 

L’idée de ce secteur de recherche et d’innovation est d’assembler l’expertise de professionnels des pathologies mentales avec des experts des nouvelles technologies. Cette synergie peut alors de mener à des inventions qui peuvent avoir un impact positif sur :

  • la vie des malades,
  • celle de leurs soutiens familiaux et amicaux,
  • mais aussi, sur le travail des professionnels de la santé spécialisés en maladies mentales. 

De nombreux nouveaux secteur d’activité voient le jour grâce à la mise en corrélation des savoirs technologiques et scientifiques. On peut par exemple citer : 

  • la pettech qui assemble les nouvelles technologies avec le secteur animalier,
  • la silvertech qui met les avancées technologiques au service de l’amélioration du bien être des personnes âgées, 
  • ou encore, la femtech qui se concentre sur les innovations qui concernent les femmes. 

Quelles innovations sont concernées ? 

La psytech peut donner vie à de nombreuses innovations qui facilitent la vie des malades, de leur famille et des psychologues et psychiatres ainsi que du corps médical en général. 

D’abord, tout ce qui touche au diagnostic des maladies mentales peut faire l’objet de nouveautés. Une détection plus rapide et facilitée des pathologies légères pourrait en effet orienter les patients plus rapidement vers des médecins compétents. 

On peut aussi imaginer des outils de recensement des différentes maladies, la création d’une base de données,  la récolte de sources documentaires des recherches scientifiques ainsi que des résultats observés après la mise en place de nouveaux protocoles sur des patients. Le stockage, le traitement et l’organisation de toutes ces données permettrait alors de concevoir une encyclopédie numérique alimentée par des sources multiples. 

Ou bien des systèmes de prévention à l’adresse du grand public qui pourrait répertorier certains symptômes et alerter. Ou encore, des applications de soutien comme des programmes de coaching ou des assistants virtuels… 

Chaque innovation permettant de faire progresser la recherche en matière de maladies psychiatriques et psychologiques s’intègre ainsi dans le secteur d’activité de la psytech. 

Dernière mise à jour le 18/06/2021