CIFRE signifie Convention Industrielle de Formation par la REcherche. C’est un dispositif dont l’objectif est de faciliter le partenariat entre une entreprise, un doctorant et un laboratoire de recherche. Grâce à la CIFRE, l’entreprise bénéficie d’une subvention pour embaucher un doctorant qui va réaliser sa thèse sur un projet particulier de l’entreprise, le tout, encadré par les professionnels de son laboratoire de recherche. Ainsi, l’entreprise peut profiter des connaissances et des savoir-faire scientifiques de l’étudiant en thèse. L’avantage pour l’étudiant est qu’il peut financer sa thèse de doctorat. Ces subventions viennent du ministère chargé de la Recherche et c’est l’ANRT, l’Association nationale de la recherche et de la technologie, qui les verse.

CIFRE : définition

CIFRE veut dire convention industrielle de formation par la recherche. C’est un dispositif qui vise à associer une entreprise, un laboratoire de recherche et un doctorant. Avec la CIFRE, les entreprises reçoivent une aide financière pour embaucher un doctorant. Elle provient du ministère chargé de la Recherche.

Cette collaboration entre étudiant en thèse, entreprise et doctorant est régie par la CIFRE. Elle prévoit effectivement un contrat de collaboration qui spécifie comment se déroulent les recherches de l’étudiant en thèse au sein de l’entreprise. Ce contrat fixe également les clauses relatives à la propriété des résultats qu’aura pu obtenir le doctorant.

Quels sont les avantages de la convention industrielle de formation par la recherche ?

La convention industrielle de formation par la recherche est particulièrement utile quand une entreprise veut concrétiser des projets de recherche et développement. En effet, ce partenariat qui réunit entreprise, laboratoire et étudiant en thèse permet d’unir les forces de chacun pour faire avancer la recherche technologique sur un projet particulier.

D’un côté, l’entreprise profite des savoirs de l’étudiant encadré par son laboratoire. De l’autre côté, les laboratoires profitent des financements et des installations que peut mettre à disposition l’entreprise. Quant au doctorant, il peut financer sa thèse et évoluer dans un environnement professionnalisant.

Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier de la convention industrielle de formation par la recherche ?

Pour bénéficier du dispositif, il faut respecter un certain nombre de critères. Premièrement, l’entreprise doit être sur le territoire français. En revanche, il n’y a pas de conditions de taille ni de domaine d’activité. Par ailleurs, il faut savoir que les associations et les collectivités territoriales peuvent aussi demander à profiter de la convention industrielle de formation par la recherche.

Deuxièmement, il faut que l’étudiant ait un diplôme de grade de master : master ou diplôme d’ingénieur ou d’école de commerce. Il doit aussi être inscrit dans une formation doctorale depuis moins de neuf mois. De plus, il ne faut pas qu’il ait travaillé dans l’entreprise durant les neuf mois qui précèdent la signature du contrat. Les étudiants de tout âge ont à droit ce dispositif, peu importe leur nationalité.

Troisièmement, il faut que le laboratoire de recherche soit rattaché à une école doctorale. Il peut s’agir d’un laboratoire étranger si la thèse fait l’objet d’une co-tutelle.

Thèse CIFRE : salaire

La convention industrielle de formation par la recherche impose à l’entreprise un certain nombre d’obligations concernant l’embauche du doctorant. D’une part, elle doit lui offrir un CDI ou un CDD de trois ans.

D’autre part, le salaire brut doit être de minimum 23 484 euros par an. Cela équivaut à 1 957 euros par mois.

Afin de financer ces dépenses, l’entreprise reçoit une aide de la part de l’Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT). Cette dernière prend la forme d’une subvention de 14 000 euros par an, sur une durée de trois ans.

CIFRE et ANRT : dossier

Pour demander cette aide et mettre en place ce type de contrat, il faut constituer un dossier pour l’ARNT, l’Association nationale de la recherche et de la technologie. C’est elle qui est en charge d’accorder les financements.

On peut déposer son dossier à n’importe quel moment de l’année. Le dépôt se réalise en ligne, sur le site internet de l’ANRT. Le délai d’examen est de deux mois environ.

L’évaluation du dossier prend en compte deux aspects. D’une part, la commission d’évaluation étudie la capacité financière et d’accompagnement dans la recherche de l’entreprise pour le projet. En d’autres termes, elle veut savoir si l’entreprise aura bien les moyens de financer le projet et d’apporter au doctorant une formation professionnalisante.

D’autre part, la commission évalue le projet d’un point de vue scientifique. Elle s’assure que le projet est susceptible d’apporter des nouveautés à la recherche mais aussi qu’il s’adapte bien à la formation doctorale de l’étudiant.

Si la commission accepte la convention, elle versera la subvention à l’entreprise. Ce versement s’effectue par parties, à la fin de chaque trimestre.

Dernière mise à jour le 04/12/2020