La politique agricole commune est une aide prévue pour soutenir les agriculteurs européens et garantir la sécurité alimentaire. Issue d’un partenariat entre le secteur agricole et l’Union Européenne, cette politique est appliquée de manière identique dans tous les pays de l’UE.

La politique agricole commune, qu’est-ce que c’est ?

La politique agricole commune (PAC) est une politique commune à tous les pays de l’Union européenne. C'est la Direction générale de l’agriculture et du développement rural de la Commission européenne qui a la charge de sa gestion. En France, ce sont deux offices agricoles qui la supervisent sous la tutelle du ministère de l’Agriculture :

  • France AgriMer,
  • Et l’agence de services et de paiement.

Cette politique a été lancée en 1962 en vue de soutenir les agriculteurs européens face à la mondialisation et garantir la sécurité alimentaire dans l’Union européenne.

Quel est le but de la PAC ?

Au jour le jour, la PAC agit pour des objectifs variés :

  • Améliorer la productivité agricole en Europe,
  • Soutenir les agriculteurs en leur assurant un niveau de vie décent,
  • Garantir un approvisionnement stable en denrées alimentaires,
  • Encadrer les prix de ces denrées pour qu’ils restent abordables,
  • Lutter contre le réchauffement climatique en assurant une gestion durable des ressources naturelles,
  • Préserver les zones rurales dans la zone UE,
  • Et promouvoir l’emploi au sein de l’économie agricole et l’industrie agroalimentaire.

Comment sont réparties les aides de la politique agricole commune ?

En pratique, pour atteindre ses objectifs, la PAC agit directement sur trois piliers du secteur agricole :

Premièrement, l’aide au revenu. Via des paiements directs aux agriculteurs, cette aide leur garantit une certaine stabilité des revenus. Elle permet de rémunérer les travailleurs agricoles en aidant d’autant plus ceux qui pratiquent une agriculture respectueuse de l’environnement.

Deuxièmement, les mesures de marché. Les montants injectés ici servent à faire face aux situations de marché difficiles. C’est notamment le cas lorsque les marchés alimentaires connaissent une forte chute de la demande ou une chute des prix. Cela peut arriver suite à une alerte sanitaire ou en cas d’une offre temporairement excédentaire, par exemple.

Et troisièmement, les mesures de développement rural. Ce troisième point est pensé pour répondre aux enjeux et aux besoins spécifiques de certaines zones rurales, grâce à un investissement adapté pour chaque zone. Ce troisième type d’investissement s’inscrit dans le cadre de programmes nationaux ou régionaux pour répondre au mieux aux besoins des zones géographiques définies. 

Comment est financée la PAC ?

C’est l’Union européenne qui finance la PAC. Son budget provient en effet de deux fonds de l’UE :

  • Le FEAGA (fonds européen agricole de garantie), qui apporte un soutien direct aux agriculteurs et finance les mesures de marché,
  • Le FEADER (fonds européen agricole pour le développement rural), qui comme son nom l’indique, finance le développement rural.

Dernière mise à jour le 08/07/2021