Le PGE ou prêt garanti par l’État est une aide récente dont le but est d’aider les entreprises impactées par la crise sanitaire du coronavirus. Active jusqu’au 31 décembre 2020, cette aide s’adresse à la plupart des entreprises. 

Qu’est-ce que le prêt garanti par l’État ? 

Pour aider les entreprises face à la crise sanitaire déclenchée par la Covid-19, l’État français a débloqué 300 milliards d’euros. Ces fonds permettent de se porter garant auprès des entreprises désirant obtenir un prêt bancaire. 

La grande particularité de ce prêt est son amortissement. Il peut en effet être allongé d’un an ou plus dans une limite de cinq années. 

De plus, les taux d’intérêt des prêts garantis par l’État sont négociés pour aider les entreprises. Ils sont ainsi compris en moyenne entre 1 et 2,5 %. 

Quelles sont les entreprises concernées ? 

Toutes les entreprises sont concernées par le prêt garanti par l’État si elles ont été impactées par la crise sanitaire. Cependant, les entreprises présentant un chiffre d’affaires supérieur à 1,5 milliards d’euros ne peuvent pas y prétendre (sauf exceptions accordées aux “Grandes entreprises” par la banque publique d’investissement). 

Toutes les entreprises sont donc concernées par cette aide.  

Mais certaines sont exclues : 

  • les entreprises de financement 
  • les structures de crédits 
  • les sociétés civiles immobilières 

Quel est le montant du prêt garanti par l’État ? 

Le montant du prêt garanti par l’État dépend de la taille de l’entreprise. 

En effet, on distingue : 

  • les structures de moins de dix salariés qui peuvent demander un crédit allant jusqu’à 10 000 euros 
  • les entreprises dont l’effectif d’employés se situe entre 10 et 49 salariés pouvant prétendre à un prêt d’une valeur maximale de 50 000 euros 

D’autre part, le montant total du prêt dépend également du chiffre d’affaires et de la masse salariale 2019 de l’entreprise. 

Comment faire sa demande ? 

Pour commencer, le dirigeant doit faire sa demande de pré-accord de crédit auprès de sa banque professionnelle habituelle. 

L’étape suivante consiste alors à créer l’attestation sur le site de la banque publique d’investissement (BPI France) pour obtenir un numéro unique de suivi. C’est ce numéro qui va faire le lien entre la banque personnelle de l’entreprise, le représentant de la structure impactée par la crise et BPI France. 

Pour valider cette étape, un certain nombre de documents doivent être fournis : 

  • Les documents légaux d’immatriculation de l’entreprise : SIREN, raison sociale
  • Toutes les informations concernant le dirigeant de l’entreprise : papiers d’identité, justificatifs de domicile…
  • Les documents nécessaires pour établir la somme accordée par le prêt : chiffre d’affaires, masse salariale 
  • Informations sur la banque d’entreprise du demandeur 

À l’issue de cette inscription, le bénéficiaire n’a plus qu’à transmettre son numéro de suivi auprès de sa banque pour déclencher le prêt garanti par l’État. 

Dernière mise à jour le 04/12/2020