L’allocation de retour à l’emploi aussi appelée ARE est une aide versée par Pôle Emploi. Cette subvention s’adresse aux particuliers sans emploi et réunissant les conditions pour toucher les allocations chômage. 

Qu’est-ce que l’allocation de retour à l’emploi ?

L’allocation de retour à l’emploi est une aide proposée par Pôle Emploi aux particuliers privés de travail involontairement et en recherche d’emploi. Mais elle peut également concerner les autoentrepreneurs en création ou reprise d’activité. 

Conditions d’accessibilité 

Cette aide concerne les particuliers ayant travaillé plus de six mois sur les derniers 24 mois. Toutefois, le dernier contrat de travail effectué doit avoir pris fin moins de 12 mois avant l’inscription. Dans le cas contraire, le demandeur ne pourra pas recevoir d’allocations. 

Calcul du montant de l’ARE

Le montant de l’ARE est journalier. C’est-à-dire que chaque individu détient son propre montant personnalisé par jour correspondant à l’indemnité qu’il peut recevoir. 

Pour faire ce calcul plusieurs éléments sont à prendre en compte ; la partie fixe de l’ARE, commune à tous, d’un montant de 12,05 euros  et la partie variable qui dépend de la situation de chaque demandeur et qui correspond à 40,4 % du SJR du demandeur d’emploi.

  • le SJR correspond au salaire journalier de référence. Il se base sur le salaire annuel de référence (SAR) divisé par les jours travaillés dont le nombre se calcule dans la période de référence de calcul (PRC)
  • le SAR se calcule selon les salaires perçus sur une période définie
  • enfin, le PRC correspond aux douze mois de travail qui précèdent le dernier jour salarié du demandeur

Ces différents éléments permettent alors de réaliser le calcul de l’ARE dont la formule est la suivante : 

ARE = 12,05 + 40,4% x  SJR

Calcul du salaire journalier de référence : SJR = SAR / PRC

Comment recevoir l’allocation de retour à l’emploi ? 

Les individus concernés par l’ARE sont les personnes en recherche d’emploi et remplissant les conditions pour prétendre aux allocations chômage. Il est important de noter qu’un particulier en création ou reprise d’entreprise ayant procédé à son immatriculation, peut aussi toucher ces aides s’il a le droit aux allocations chômages (droits qui se calculent en fonction des antécédents de travailleur de chaque personne physique). 

Pour recevoir les indemnités de l’ARE, il faut donc être privé d’activité professionnelle involontairement. Autrement dit, il ne faut pas avoir démissionné (sauf si cette dernière est considérée comme légitime) ou avoir été licencié pour faute grave. 

Une autre condition pour recevoir l’ARE est d’être inscrit au Pôle Emploi correspondant à sa position géographique comme demandeur d’emploi. Une fois cette inscription réalisée, il suffit d’envoyer une demande d’allocations chômage avec tous les justificatifs nécessaires : fiches de paie de la période concernée, contrat de travail, attestation de rupture du contrat de travail, justificatifs de domicile…

Dernière mise à jour le 12/02/2021