Située à mi-chemin entre la forme entrepreneuriale et salariale, le portage salarial offre la possibilité d’une activité professionnelle indépendante.

La société de portage salarial, définition

Le concept de portage salarial voit le jour dans les années 1980 dans le but d’aider les cadres seniors à trouver des missions ayant une relation avec leurs qualifications. De nos jours, le portage salarial est synonyme d’une forme de travail à part entière. 

Récemment apparu dans le Code du travail, le portage salarial permet de lier les avantages de l'entrepreneuriat aux atouts du salariat. En effet, c’est dans une relation en triangle entre le consultant en portage, la société de portage et le client que se précise ce dispositif.

Enfin, d’après l’article L1251-64 du Code du travail, « le portage salarial est un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage. »

Le portage salarial, comment ça marche ?

Comme précisé précédemment, le portage salarial met trois acteurs en relation :

  • La personne experte, soit le « porté », qui réalise une ou des missions en entreprise ;
  • Le client qui peut avoir la forme d’une entreprise, d’une association, d’une administration, etc.
  • La société de portage salarial joue donc le rôle d’intermédiaire entre les deux autres acteurs.

Le portage salarial, à qui s’adresse-t-il ?

Le système de portage salarial s’est considérablement développé et s’adresse à une grande variété de situations d’indépendants, parmi lesquelles :

  • Les cadres ou dirigeants expérimentés désirants développer un projet autonome ;
  • Les salariés en reconversion professionnelle ;
  • Les créateurs d’entreprise ;
  • Les auto-entrepreneurs souhaitant aller plus loin que ce que leur propose leur statut ;
  • Les consultants et formateurs ;
  • Les travailleurs indépendants ;
  • Les retraités souhaitant conserver une activité professionnelle, etc.

De plus, le portage salarial est compatible avec de nombreux métiers. Ainsi, il très ceux présents dans les domaines de prestations intellectuelles, dans le domaine de l’ingénierie, dans les métiers du web et du digital, de la gestion et des finances, etc.

Le portage salarial, quels avantages présente-t-il ?

Situé à mi-chemin entre l’entreprenariat et le salariat, le portage salarial présente de nombreux avantages :

  • Le portage salarial offre la sécurité du statut de salarié

Bien que le signataire dispose d’une certaine autonomie, il n’en est pas pour autant un travailleur indépendant. En effet, ce dernier bénéficie d’un contrat de travail et d’un statut de salarié et profite ainsi d’un contexte de travail sécurisé (régime général de la Sécurité sociale, cotisation retraite, prévoyance, congés payés, chômage, etc.).

  • Le portage salarial et la flexibilité

Lors d’un contrat en portage salarial, le travailleur bénéficie d’une certaine flexibilité dans son emploi du temps. Ainsi, l’aménagement de ses plages horaires est libre.

  • Le portage salarial offre une gestion administrative sécurisée

Contrairement à l’autoentrepreneur, le consultant exerçant en portage salarial n’est pas contraint de gérer l’ensemble des administrations comptables et fiscales, car celles-ci sont directement réalisées par l’entreprise de portage salarial. De plus, en intégrant une société de portage salarial, le consultant se délaisse de l’ensemble des démarches administratives liées à la création et à l’ensemble de la gestion d’une entreprise.

Dernière mise à jour le 15/09/2020