La délocalisation d’une entreprise signifie qu’elle déplace ses activités dans un autre pays. Cependant, ce déplacement peut aussi survenir au sein d’un même pays. Généralement, il intervient pour réduire les coûts de production et les charges  de l’entreprise. 

Qu’est-ce qu’une délocalisation ? 

Une délocalisation correspond au déplacement géographique des activités ou des actions d’une entreprise dans un autre pays ou une autre région. Ce déplacement se passe généralement d’un lieu plus développé économiquement parlant vers un autre moins développé et donc moins cher. 

Une dimension juridique peut également être à l’origine de la décision de délocalisation. Certains pays accordent en effet plus de libertés aux dirigeants d’entreprise. Cet argument peut être attractif pour certains chefs d’entreprises. 

L’idée globale en cas de délocalisation est l’envie de la part d’un dirigeant d’entreprise d’accélérer le développement de sa société ou de la sauver lors d’une phase critique. La délocalisation apparaît alors comme une solution idéale. 

Quels sont les bénéfices de la délocalisation ? 

Pour commencer, avant de délocaliser les capitaux ou les activités d’une entreprise partiellement ou totalement, une réflexion avisée et éclairée doit être menée. 

Les raisons poussant un dirigeant à délocaliser son entreprise sont le plus souvent économiques. Le déplacement se passe en effet d’un point A plus cher à un point B représentant des coûts, des charges et une main-d’oeuvre moins élevée en termes de budget. Néanmoins, selon le secteur d’activité de l’entreprise, ce déplacement peut aussi servir à réduire des coûts logistiques, notamment ceux de transport de marchandises. 

Les bénéfices sont donc d’abord financiers, mais ils peuvent aussi être sociaux. En effet, la réduction des coûts influe sur les économies de la structure. Ces dernières peuvent alors contribuer à améliorer les conditions de travail des salariés. 

Quels sont les inconvénients de la délocalisation ? 

Mise en place pour de mauvaises raisons, et menée par des dirigeants seulement motivés par les économies financières, la délocalisation peut être négative. D’abord, elle prive potentiellement les salariés en activité de leur travail. Si certaines entreprises organisent aussi la délocalisation de certains de leurs employés, ce n’est pas toujours le cas. Il est ainsi courant que les salariés se retrouvent démunis, sans contrat de travail. Cette dimension sociale est à prendre en compte. 

D’autre part, il y a certaines entreprises qui ne remplissent pas les normes environnementales imposées par leur pays dans un souci de préservation de l’environnement et qui se délocalisent pour cette raison. Plutôt que d’opérer des changements destinés à contribuer à la transition écologique globale, les dirigeants installent leurs locaux dans des États moins regardants. 

Enfin, la délocalisation se base parfois sur des raisons juridiques liées, par exemple, aux conditions de travail. Ces motivations sont quelques peu discutables. 

Dernière mise à jour le 28/01/2021