La ristourne est une réduction accordée par un professionnel à un client qui a largement contribué à son chiffre d’affaires. Son montant se calcule généralement annuellement et dépend de la somme des dépenses du client par rapport au chiffre d’affaires. Il existe d’autres types de gestes commerciaux comme la remise, le rabais ou encore, l’escompte. 

Qu’est-ce qu’une ristourne ? 

Une ristourne est une réduction commerciale. Elle est offerte par un acteur commercial lorsque l’un de ses clients a largement participé à la croissance de son chiffre d’affaires annuel. 

Son montant se calcule annuellement, souvent en fin d’année. Il est versé à ce moment-là et dépend du montant total des achats annuels effectués par le client. Son existence et ses conditions doivent être définies dans les conditions générales de vente. 

Si une ristourne est prévue, elle doit également figurer sur la facture. Elle devient alors l’une des mentions obligatoires en facturation. 

Quelle est la différence avec la remise, le rabais et l’escompte ? 

La ristourne est souvent assimilée et confondue avec d’autres types de réductions commerciales telles que la remise, le rabais ou encore, l’escompte. Pourtant, chacune comporte sa propre particularité bien que leur finalité soit la même. 

La remise est souvent présente dans les rapports B2B mais aussi quand le professionnel propose ses produits directement aux consommateurs. Il s’agit d’un geste commercial qui n’est pas toujours prévu dans un contrat. Les offres promotionnelles en grande surface utilisent par exemple des remises pour attirer de nouveaux clients. 

Le rabais, quant à lui, est un dédommagement financier qui intervient lorsque le produit attendu présente un défaut. Il peut s’agir d’un dysfonctionnement, d’une anomalie visuelle ou encore, d’une erreur sur le bien livré (par exemple, une erreur portant sur la couleur du produit). 

Enfin, l’escompte est une réduction commerciale qui permet d’accélérer le paiement des factures. Un professionnel peut encourager son client à payer sa facture avant échéance contre un escompte. 

Dernière mise à jour le 12/05/2021