Le prêt professionnel permet à une personne morale ou physique d’emprunter une somme d’argent à un établissement prêteur pour financer un projet professionnel. Il est  souvent d’usage de recourir aux prêts professionnels pour une création ou reprise d’entreprise. 

Qu’est-ce qu’un prêt professionnel ? 

Le prêt professionnel est un crédit accordé à une personne physique ou morale pour financer son projet professionnel. Il s’agit donc d’un mode de financement d’entreprise qui peut intervenir à différentes étapes du cycle de vie de l’entreprise. 

Quelles sont ses caractéristiques ? 

Comme pour un prêt sollicité par un particulier, le prêt bancaire professionnel engage au moins deux parties : un emprunteur (l’entreprise) et un prêteur (généralement, un établissement bancaire). 

De même, l’entité à l’initiative de la demande de prêt s’engage par un document contractuel à rembourser la somme prêtée sur une période définie. Elle s’engage aussi à payer des intérêts dont le montant est défini préalablement. 

Enfin, une garantie est nécessaire pour appuyer la demande, qu’il s’agisse d’une hypothèque ou d’une caution solidaire.

À qui s’adresse-t-il ? 

Le prêt professionnel s’adresse aux personnes physiques qui dirigent une entreprise individuelle ou aux personnes morales (l’entreprise elle-même). Par conséquent, toute entreprise peut recourir à cette demande de crédit, quelle que soit la nature de ses activités et la taille de sa structure.

En revanche, un élément peut influencer sur la décision de l’établissement prêteur : la santé financière de l’entité. Il s’agit de sa capacité à honorer ses dettes. 

Comment fonctionne-t-il ? 

Comme pour tout crédit classique, le prêt professionnel se conclut par le versement de la somme à l’emprunteur. Ce versement s’accompagne de la mise à disposition d’un échéancier qui rend compte des modalités de remboursement de l’emprunteur. Il contient :

  • le montant de la somme empruntée,
  • le taux d’intérêt appliqué,
  • la durée du remboursement (aussi appelée durée d’amortissement),
  • les modalités de remboursement. 

Création d’entreprise et prêt professionnel : comment ça marche ? 

Rares sont les entreprises qui peuvent choisir l’autofinancement pour se lancer. L’option du prêt bancaire devient alors une solution avantageuse pour nombre d’entre elles. 

Alors, comment convaincre les établissements bancaires de les accompagner dans ce projet ? D’abord, avant toute chose, la création d’une entreprise s’accompagne toujours de l’élaboration d’un business plan. Ce document que l’on appelle aussi le modèle d’affaires présente le modèle économique de l’entreprise. En d’autres termes, il s’agit d’une projection de la manière dont l’entreprise arrivera à tirer des bénéfices de ses activités. Il contient une présentation de la structure, de ses activités, de ses prévisions et de ses chiffres clefs (marge commerciale, seuil de rentabilité…). 

Cette présentation est donc indispensable pour convaincre les banques, voire déterminante. Si ce document doit apparaître à l’écrit, les dirigeants de l’entité devront également la soutenir à l’oral, le pitcher. 

Ensuite, il reste fondamental d’apporter une garantie financière pour obtenir ce prêt. Qu’il s’agisse d’un apport personnel ou d’un prêt émanent d’une autre entité, l’important reste de pouvoir convaincre et encourager l’établissement prêteur à accorder ce crédit. 

Dernière mise à jour le 29/07/2021