La Direction générale des Finances publiques françaises est une direction administrative qui dépend directement du ministère de l’Économie des Finances et de la Relance. Ses missions sont nombreuses et diverses mais elle est surtout connue du grand publique pour être l’entité en charge du recouvrement des impôts.

La Direction générale des Finances publiques, qu’est-ce que c’est ?

La Direction générale des Finances publiques est plus connue sous son acronyme : la DGFIP. Cette entité est une direction de l’administration publique de l’État français.

Elle dépend du ministère de l’économie et participe ainsi à toutes les charges liées à la gestion et l’administration des finances publiques du pays.

La DGFIP existe en tant que telle depuis 2008. Elle résulte de la fusion de deux entités prédécesseures :

  • La DGI (la Direction générale des Impôts qui officiait de 1948),
  • Et la DGCP (la Direction générale de la Comptabilité publique, plus communément appelée le Trésor Public).

Son siège se situe à Paris dans le 12ème arrondissement, au sein du ministère des Finances. Elle est composée de nombreuses sous-administrations. Certaines supervisent certains types de services à l’échelle nationale, régionale, départementale ou locale. D’autres, appelées, les directions interrégionales coordonnent les actions et les bonnes pratiques entre plusieurs régions qu’elles supervisent pour assurer une consistance et une homogénéité parfaite sur tout le territoire.

Quelles sont les missions de la DGFIP ?

La principale mission pour laquelle est connue la DGFIP est la perception des impôts et des taxes et le contrôle fiscal associé. Cependant, étant en charge de la gestion globale des finances publiques, la DGFIP couvre des missions très diverses.

En premier lieu, en tant qu’entité responsable des finances de l’État, c’est elle qui dicte les règles dans ce domaine :

  • Elle rédige et publie les textes législatifs et réglementaires sur la fiscalité applicable en France,
  • Elle rédige également les textes législatifs en matière de recouvrement des recettes publiques et veille à leur mise en œuvre,
  • C’est aussi elle qui établit et diffuse l’assiette des impôts, des cotisations et des taxes en vigueur dans le pays.

Par ailleurs, c’est également la DGFIP qui a la charge de l’application des différentes règles en matière des dépenses publiques :

  • Elle supervise la production et la qualité des comptes de l’État,
  • Elle élabore les procédures relatives au paiement des dépenses publiques, elle contrôle les déclarations fiscales et recense le patrimoine foncier des entreprises comme des particuliers établis sur le territoire français.
  • Et, elle contrôle les procédures de gestion financière et comptable des différentes collectivités territoriales.

Enfin, la DGFIP représente également l’État français sur la scène internationale pour tous les sujets relatifs à la fiscalité.

De nombreux professionnels travaillent avec la DGFIP au quotidien. En dehors des spécialistes fiscaux, c’est en effet aussi un partenaire majeur des dépositaires de fonds sur les comptes du Trésor public. Cela concerne donc les notaires, les huissiers de justice, les différents organismes de la sécurité sociale et les administrateurs judiciaires.

Dernière mise à jour le 11/06/2021