Dans le monde de la finance, un tour de table est la réunion de plusieurs investisseurs qui s’engagent à apporter ensemble un certain montant au capital d’une société. Cela a lieu généralement pour réaliser des opérations telles que des augmentations de capital ou des prises de participation.

Qu’est-ce qu’un tour de table ?

En finance et dans le monde de l’entreprise, le tour de table est le moment où se rencontrent différents investisseurs pour aborder ensemble les conditions de la tenue d’une opération financière.

Il leur permet tout d’abord de se rencontrer, mais aussi de jauger les forces et les faiblesses du projet en question, de définir le financement nécessaire, d’en répartir le risque entre eux, etc.

Les parties prenantes sont dont les différents apporteurs de capitaux, autrement dit les investisseurs qui décident ainsi de la répartition des capitaux apportés.

Il peut s’agir aussi bien de personnes physiques que de personnes morales.

Bien sûr, lorsque tout le capital social d’un organisme, une entité, une entreprise ou une association est détenu par un même actionnaire, il n’y a pas lieu de parler de tour de table lorsqu’il envisage des augmentations de capital social.

À noter : le terme de tour de table est aussi parfois utilisé en matière de crédit dans le domaine bancaire. Dans ce cas, il est composé exclusivement de banques ou de sociétés financières qui échangent sur des projets de crédits. Ces discussions se tiennent alors à propos des monnaies nationales ou des devises.

Quels sont les avantages de la tenue d’un tour de table ?

Que ce soit dans le cadre de la création d’une entreprise, pour l’augmentation d’un capital social ou pour des prises de participation, la tenue d’un tour de table présente de nombreux avantages pour ses participants.

Tout d’abord, le fait de répartir les risques et l’avantage le plus notable. En effet, le cofinancement limite les risques pour chaque participant.

Par ailleurs, ces réunions, puisqu’elles permettent la rencontre des différents acteurs du projet, aident à développer leurs rapports de confiance et à fluidifier leur communication. Cela permet souvent de faciliter l’instauration de collaborations sur le long-terme.

Comment le mener à bien  ?

On peut identifier quelques étapes clés à réaliser pour mener un tour de table. Ces étapes incombent au porteur de projet ou au chef d’entreprise en recherche de financement et non aux investisseurs qui participent au tour de table.

  1. Lister les objectifs et les modalités du projet
  2. Lister tous les besoins matériels, humains et financiers relatifs au projet. Il s’agit ici de quantifier tous les besoins pour pouvoir ensuit en estimer un coût global.
  3. Identifier les différentes ressources qu’il est possible de mobiliser en fonction de la nature des besoins
  4. Prévoir une première proposition de répartition des contributions entre les différents financeurs du projet
  5. Organiser le tour de table financier (rencontre physique ou virtuelle de tous les acteurs du projet)
  6. Présenter le projet en valorisant les éléments de la présentation en fonction des priorités des partenaires financiers
  7. Une fois le financement obtenu, maintenir informés en tout temps les différents partenaires financiers du déroulement du projet.

Dernière mise à jour le 11/11/2020