Un fonds de pension, ou fonds de retraite, est un organisme qui reçoit les cotisations des salariés pour leur retraite. Sa caractéristique est qu’il place ces sommes en bourse, afin de garantir aux salariés un complément de retraite avantageux. On dit que c’est un système de retraite par capitalisation, car plus un salarié aura cotisé, plus il recevra un complément intéressant. Il s’oppose aux caisses de retraite classiques qui fonctionnent par répartition et où l’argent n’est pas bloqué pendant un temps donné mais directement redistribué.

Fonds de pension : définition

Un fonds de pension est un terme qui désigne les organismes dont le but est de préparer la retraite des salariés. On les appelle aussi parfois fonds de retraite. Ce sont les entreprises qui en sont responsables, tant du secteur public que du secteur privé. Ils permettent aux salariés d’avoir un complément de retraite.

Le système consiste à apporter des cotisations, salariales et patronales, à un fonds. Le but est qu’au moment de sa retraite, le salarié puisse toucher un complément, prenant la forme de rente ou de capital. À la différence des caisses de retraite classique, dites par « répartition », les fonds de pension agissent par capitalisation. Cela signifie qu’au moment de la retraite, plus un salarié aura cotisé sur un fonds de pension, plus son complément de retraite sera élevé. En d’autres termes, il recevra un complément proportionnel à ce qu’il aura versé sur le fonds.

Bien entendu, les salariés peuvent cotiser tout au long de leur vie sur un fonds de pension. Cependant, les entreprises peuvent aussi verser de l’argent sur un tel fonds. En général, ces cotisations bénéficient d’avantages fiscaux.

Il existe deux types de fonds de pension. On trouve d’un côté les fonds à prestations définies et de l’autre, les fonds à cotisations définies.

Fonds de pension à prestations définies

Le fonds à prestations définies est un fonds que l’entreprise alimente avec des titres financiers, comme des actions ou des obligations, grâce aux cotisations des salariés. Elle les investit en fonction de ce qu’elle aura décidé avec les salariés au sein d’un comité d’investissement.

L’avantage de ce fonds est qu’à la fin, l’entreprise s’engage à donner une pension stable aux personnes qui auront cotisé. Le montant de cette pension correspond en général à un pourcentage de leur salaire.

Fonds de pension à cotisations définies

Le fonds à cotisations définies est aussi un fonds que l’entreprise alimente. Cependant, elle ne l’alimente pas directement mais en versant des cotisations à un organisme gestionnaire, afin qu’il les placent ensuite en bourse.

Si l’investissement s’est avéré judicieux, les personnes qui ont cotisé recevront de nouveau leurs cotisations sous forme de rente. Par contre, à la différence du fonds à prestations définies, on ne connaît pas à l’avance le montant de cette rente.

Fonds de pension à la française

Les fonds de retraite ont fait leur apparition dans les pays anglo-saxons au début du XXème siècle. Aujourd’hui, ils se sont fortement développés dans les pays industrialisés. Dans certains d’entre eux, ils peuvent même représenter jusqu’à la moitié d’une pension de retraite. Or, dans ce contexte, la France fait figure d’exception. En effet, elle ne compte que deux fonds de retraite : le fonds de réserve pour les retraites (FRR), d’une part, et l’établissement de retraite additionnelle pour la fonction publique (ERAFP), d’autre part.

Fonds de réserve pour les retraites

Il s’agit d’un fonds dont l’objectif est de faciliter la capitalisation dans un système qui fonctionne majoritairement par répartition. Ainsi, toutes les cotisations ne vont pas directement dans les caisses de retraites classiques, ce qui permet de pouvoir investir plus.

L’établissement de retraite additionnelle pour la fonction publique

Ce fonds à destination des fonctionnaires existe depuis 2005. Il est obligatoire et leur permet de recevoir une retraite complémentaire grâce à des cotisations qui ne sont généralement pas prélevées sur leur salaire mis sur des primes.

Les autres régimes par capitalisation

Pour les salariés, d’autres régimes existent déjà pour percevoir un complément de retraite par capitalisation. On peut notamment citer les plans d’épargne salariale, tels que le PER, le Perco ou le Perp.

Dernière mise à jour le 18/12/2020