Lors de la signature d’un contrat de travail, les deux parties se mettent d’accord sur un salaire fixe. À cette base peuvent s’ajouter d’autres éléments (primes, avantages en nature…) qu’on appelle les accessoires de salaire. 

Les accessoires de salaire, qu’est-ce que c’est ? 

On parle d’accessoires de salaire pour désigner les éléments qui s’ajoutent au salaire de base d’un employé. Contrairement à la rémunération fixe que le salarié reçoit chaque mois, ces éléments ne sont pas permanents. Ils peuvent donc varier et disparaître. Ils sont là pour compléter le salaire d’un salarié à certains moments, sous certaines conditions et sans obligations. 

Leur versement peut se faire en espèce ou en nature selon le type d’accessoire. Un exemple de complément de salaire dont le versement s’effectue en nature est la mise à disposition d’une voiture de fonction. 

Quels sont les différents accessoires ? 

Au sein des principaux accessoires de salaire, on retrouve les primes. Elles peuvent être annuelles, mensuelles, trimestrielles ou semestrielles. Parmi elles, on peut mentionner des primes liées au travail réalisé ou à des événements familiaux. Les plus connues sont les primes d’ancienneté, de performance, de treizième mois, de nuit, de déplacement, de naissance, ou encore, exceptionnelle.

On peut aussi citer :

  • Les avantages en nature ou en espèce. 
  • L’obtention d’un véhicule ou d’un logement de fonction qui rentre dans la catégorie des avantages en nature, car ils ne font pas l’objet d’un versement en espèce. 
  • Les pourboires qui peuvent être soumis à une inscription sur le bulletin de salaire. 
  • Les primes de panier qui correspondent aux frais que doit avancer un salarié pour se nourrir lorsqu’il est en déplacement professionnel. 
  • Les titres-restaurant qui permettent aux employés de déjeuner lorsqu’ils n’ont pas accès à un restaurant d’entreprise. 
  • Les frais de transport qui peuvent prendre la forme d’un remboursement (généralement de 50 %) des titres de transport ou d’un défraiement des frais kilométriques. 
  • Les chèques-vacances qui permettent aux employés de partir en vacances en profitant de réductions et d’avantages. 
  • Les bons d’achat qui sont généralement rattachés à de grandes enseignes et souvent distribués à la période des fêtes de fin d’année afin d’aider les employés à effectuer leurs achats. 
  • Les aides pour la garde des enfants ou pour le service à la personne qui peuvent prendre la forme de la mise en place d’une micro-crèche dans les locaux de l’entreprise, par exemple. 

À savoir : 

Les indemnités de congé sont souvent intégrées à tort à la liste des accessoires de salaire. Elles ne représentent pas un complément au salaire fixe du salarié, mais bien une autre indemnité qui vient remplacer ce salaire de base. C’est pourquoi il convient de la différencier de ces éléments.

Dernière mise à jour le 18/06/2021