Le travail à temps partagé permet aux entreprises d’employer des salariés ponctuellement sans contrat de travail. Ces missions sont rendues possibles grâce aux entreprises de travail à temps partagé qui emploient les travailleurs mis à disposition. 

Qu’est-ce que le travail à temps partagé ? 

Le travail à temps partagé est une mise à disposition d’un individu auprès d’entreprises désirant l’employer sur une période plus ou moins longue. De fait, ce type d’accord contractuel se rapproche de l’intérim. 

Quelle est la différence entre le temps partiel et le temps partagé ? 

Un professionnel en temps partiel au sein d’une entreprise est lié à cette dernière par un contrat de travail. Ce document reprend notamment le volume horaire que l’employé devra accomplir. 

Un travailleur à temps partagé n’est, quant à lui, pas lié directement à l’entreprise pour laquelle il effectue une mission. Il peut ainsi être amené à travailler simultanément pour plusieurs structures. Aussi, sa mission peut-être réalisée exclusivement à temps complet selon les conditions fixées par l’entreprise à l’origine de la proposition. 

Comment recruter à temps partagé ? 

Le travail à temps partagé se fait via une structure dédiée à ce type de contrats : une entreprise de travail à temps partagé aussi appelée ETTP

Le contrat de travail 

L’ETTP n’a pas qu’un rôle d’intermédiaire entre l’entreprise et le salarié qui vient travailler à temps partagé au sein de la structure d’accueil. En effet, c’est elle qui l’engage en contrat à durée indéterminée (CDI) et conclut ainsi avec l’employé un contrat de travail

L’entreprise à l’origine de l’embauche est liée avec l’ETTP avec qui elle signe un contrat de mise à disposition émanant de l’ETTP et permettant à l’entreprise d’accueillir légalement le travailleur en son sein. 

Contrat de mise à disposition 

Les deux parties (l’ETTP et l’entreprise d’accueil) s’unissent donc au travers de la signature d’un contrat de mise à disposition. 

Ce contrat doit stipuler : 

  • la durée de la mission, 
  • l’objet de la mission effectuée, 
  • les conditions de travail au sein de la structure, 
  • et la rémunération proposée. 

La rémunération 

La rémunération du salarié est établie par l’entreprise d’accueil. Mais elle doit correspondre à la grille salariale des postes correspondants. 

En revanche, c’est l’ETTP qui verse son indemnisation au salarié. Elle remet ainsi chaque mois une facture à l’entreprise d’accueil comprenant le salaire de l’employé et les frais relatifs à la mise à disposition lui revenant de plein droit. 

À savoir : en temps que salarié en CDI d’une ETTP, le salarié est systématiquement rémunéré même lorsqu’il n’est pas affecté à une mission. Cela lui confère une sécurité, à la différence du travail en intérim qui reste aléatoire. 

Dernière mise à jour le 21/01/2021