Le terme extension de gamme s’applique à l’ajout d’un ou plusieurs produits à une gamme préexistante. Cette stratégie permet aux marques de compléter leurs offres et de s’adapter à la concurrence. 

Qu’est-ce qu’une extension de gamme ? 

Une extension de gamme consiste pour une marque à compléter une gamme en y ajoutant un ou plusieurs biens ou services. Pour rappel, on parle de gamme pour faire référence à un lot de produits appartenant à une même catégorie. On peut par exemple parler d’une gamme de shampoings. 

L’extension de gamme peut donc concerner un type de produit ou un service. Dans ce dernier cas, l’ajout pourrait concerner une fonctionnalité supplémentaire ou une prise en charge plus étendue. Par exemple dans le cas d’une assurance spécialisée dans les voyages, l’extension pourrait porter sur l’ajout d’une protection liée aux maladies portées par certaines espèces animales. 

Quel est son but ? 

L’extension de gamme, permet aux entreprises de compléter une de leur gamme en y ajoutant de nouveaux produits ou services. Cet ajout permet à la marque de justifier d’une gamme complète et ainsi de se positionner face à la concurrence. 

Si la marque est la première à étendre sa gamme, elle peut donner l’exemple à ses concurrents qui ne tarderont pas à procéder à l’extension. En revanche, quand elle procède à cet ajout afin de s’adapter à l’offre concurrentielle, elle risque d’agir en même temps que d’autres marques concurrentes. Comme pour toutes nouvelles stratégies commerciales et marketing, il est donc primordial d’agir avec proactivité afin de conserver une position de leader sur un marché. 

Quelle est la différence avec le complément de gamme et l’extension de marque ? 

L’extension de gamme se différencie du complément de gamme et de l’extension de marque. Ces trois notions concernent différentes approches, toutefois, elles restent assez semblables. 

Le complément de gamme porte sur une modification des produits de la gamme. Il peut s’agit d’un nouveau packaging ou de l’ajout d’un composant. Il n’y a donc pas de création de nouveaux biens, mais bien une modification des produits déjà commercialisés. Par exemple, dans une gamme de shampoings BIO, une extension pourrait porter sur l’ajout de shampoings solides BIO à cette gamme et un complément pourrait prendre la forme d’un nouveau packaging éco-responsable. 

L’extension de marque quant à elle concerne la commercialisation par une marque d’une catégorie totalement différente de produits. Le but de cette stratégie est de diversifier l’offre pour élargir le ciblage et ainsi, générer plus de bénéfices.

Dernière mise à jour le 07/05/2021