Le coût par clic, ou CPC, est un procédé de facturation. Il représente le prix que paye un annonceur à chaque clic sur sa publicité.

Qu’est-ce que le coût par clic ?

La notion de « coût par clic », aussi connu sous le sigle « CPC », vient du terme anglophone « pay-per-click », ou « PPC ». Le coût par clic désigne un procédé de facturation réalisable par le biais de la publicité en ligne.

Avec ce procédé, une entreprise, qu’on appelle l’annonceur, contacte un site internet, parfois par le biais d’une agence, afin de publier une publicité sur ce site web. L’entreprise ne payera le site que lorsqu’un internaute cliquera sur la publicité.

Comment fonctionne le système du CPC ?

De nos jours, ce concept est largement utilisé dans l’ensemble des campagnes de liens sponsorisés. Il permet de procéder à une acquisition de trafic via des canaux payants. De cette manière, l’annonceur s’engage à payer seulement dans le cas où l’internaute clique sur l’annonce en question.

En d’autres termes, cela consiste à louer des espaces publicitaires par le biais d’un hébergeur. Une fois la publicité en place sur le site, l’annonceur rémunère l’hébergeur à chaque clic effectué sur le lien de la publicité.

À noter : les impressions, qui représente le nombre d’affichages d’une annonce, ne sont pas comptabilisées dans le CPC.

Quels sont les différents types de coût par clic dans une campagne Google Ads ?

Trois types de CPC existent pour la mise en place d’une campagne Google Ads :

Dans un premier temps, nous retrouvons le coût par clic maximal. Dans le cas du CPC maximal, l’annonceur définit lui-même le montant qu’il est prêt à dépenser pour chaque mot clé. Ce montant détermine donc la somme maximum qui sera déboursée pendant la campagne.

Nous retrouvons ensuite le coût par clic moyen. Le CPC moyen varie selon les enchères et les prix. Il représente un indicateur de performance permettant de suivre l’évolution de chacune des campagnes mises en place. Si le CPC moyen est bas, alors il sera possible d’obtenir un grand nombre de clics pour un budget relativement limité. Le CPC moyen se calcule en divisant le coût par les clics.

Enfin, nous retrouvons le coût par clic réel. Le CPC réel représente, lui, une notion plus complexe. C’est le coût par clic final. Il est directement défini par Google en prenant en compte deux éléments : le CPC maximal ainsi que le classement de l’annonceur.

Quels sont les avantages du CPC ?

Le principal avantage que propose le CPC est qu’il se veut rentable. En effet, il nécessite un paiement seulement lorsqu’un internaute clique sur l’annonce mise en place.

D’autre part, le ROI, ou retour sur investissement, de la campagne, peut être suivi. De cette manière, l’annonceur a la possibilité d’étudier les retombées de sa campagne en prenant en compte : le nombre de visiteurs, le nombre de leads générés ou le nombre de nouveaux clients obtenus grâce à cette action.

Dernière mise à jour le 26/02/2021