Le retrait obligatoire, ou RO, dans le domaine des finances, est la radiation de la totalité des actions cotées d’une société. Cette procédure à la demande de l’actionnaire majoritaire intervient si le nombre d’actions encore en circulation sur le marché passe en dessous du seuil de 5 %. Dans le lexique boursier, cet acte est aussi connu sous le nom d’expropriation. Cela signifie que les actionnaires majoritaires se voient retirer leurs titres. 

Qu’est-ce que le retrait obligatoire ? 

Le retrait obligatoire est un procédé intervenant dans le monde de la bourse. Il s’agit de l’expropriation (la radiation des actions cotées d’une entreprise) demandée par l’actionnaire majoritaire de la société détenant plus de 95 % des actions. À sa demande, les actionnaires minoritaires se font donc exproprier de leurs parts. 

Dans quels cas le retrait obligatoire intervient-il ? 

Cette procédure intervient lors d’une offre publique d’achat (OPA) ou une offre publique d’échange (OPE). Mais le RO n’est pas systématique. Cela dépend uniquement de la décision de la personne physique ou morale à l’origine de l’offre publique d’acquisition ou d’échange. 

Les actionnaires minoritaires doivent alors obligatoirement céder leur part à l’actionnaire majoritaire. Cette cession se fait sous la forme d’une indemnisation. 

À savoir : Le retrait obligatoire, aussi appelé RO, peut-être décidé avant l’OPA ou l’OPE mais aussi après. Dans ce dernier cas, on parlera d’OPR-RO. 

Qui sont les acteurs du retrait obligatoire ? 

Le retrait obligatoire est un procédé mettant en relation boursière plusieurs entités réunies par la possession d’actions au sein d’une même entreprise. 

L’annonce de la décision d’un retrait obligatoire lors d’une offre publique d’acquisition ou d’échange doit-être mentionnée à l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). 

OPA et OPE : de quoi s’agit-il ? 

L’OPA et l’OPE sont des offres publiques d’acquisition pour la première et d’échange pour la seconde. Ces deux procédés boursiers ont la même finalité mais observent des différences dans leur mode d’action. 

Offre publique d’acquisition

L’OPA, ou offre publique d’acquisition, est une opération boursière classique. Cette démarche est l’annonce publique de la décision d’une personne physique ou morale d’acquérir (en totalité ou en partie) les actions d’une société. Le but de cette opération est, pour l’acquéreur, de prendre le contrôle de l’entreprise

Offre publique d’échange 

L’offre publique d’échange, appelée OPE, est également considérée comme une opération boursière. Comme pour l’OPA, le but de ce procédé consiste en l’acquisition des titres cotés d’une société pour en prendre le contrôle. Mais à la différence de cette dernière, la méthode d’acquisition d’une OPE se base sur l’échange. Plutôt que d’acheter les actions, la personne physique ou morale va donc offrir ses propres titres en échange des titres convoités. L’avantage de cette opération est qu’elle est moins coûteuse pour ses initiateurs. 

Dernière mise à jour le 22/12/2020