Le seed money est une forme de titres financiers. Ce terme désigne le fait qu’un investisseur injecte des capitaux dans une entreprise en démarrage, en échange d’une part au capital ou de ventes en pré-commande.

Le seed money, qu’est-ce que c’est ?

Le seed money est parfois aussi appelé le capital d’amorçage ou le financement d’amorçage. Ce terme anglais, basé sur le mot « seed » qui veut dire pépin, semence ou germe en français, appuie ainsi sur le côté très précoce de l’investissement.

En effet, on parle de seed money lorsque les financements d’une entreprise sont réalisés à son démarrage. Un ou plusieurs investisseurs injectent alors de l’argent en échange de parts au capital social, de produits, de participation…

L’argent collecté en seed money est destiné à soutenir l’entreprise à ses débuts, lorsqu’elle n’est pas encore rentable. Il est prévu pour financer son développement jusqu’à ce qu’elle puisse générer ses propres liquidités ou qu’elle soit prête à recevoir d’autres investissements.

Comment se caractérise le seed money ?

Le capital d’amorçage peut être collecté de différentes manières :

  • Love money (le financement par la famille et les amis),
  • Investissement propre du ou des porteurs de projet,
  • Business angels,
  • Fonds de capital-risque d’amorçage,
  • Financement providentiel,
  • Crowdfunding spécialisé (seedinvest, seedrs, angels den…)
  • Crowdlending…

Le seed money arrivant à un stage très précoce du développement des entreprises, l’investissement qu’il représente est relativement risqué, puisque l’investisseur ne voit pas de projet existant mais simplement une idée. Il est donc difficile d’évaluer la rentabilité et les résultats prévisionnels du retour sur l’investissement effectué.

De ce fait, le montant des investissements en amorçage est plus faible que les investissements de levées de fonds. Ils s’élèvent entre quelques milliers et centaines de milliers d’euros, contre des centaines de milliers à plusieurs millions pour les levées de fonds.

À quoi sert-il ?

Les premiers fonds que constitue le seed money ne peuvent pas servir à envisager un développement important d’une entreprise. Ils correspondent vraiment à la phase initiatique du projet et en général, ils sont plutôt utilisés pour valider l’idée. Ainsi, ils servent surtout à :

  • Mener un proof of concept dans le cas d’une idée très novatrice,
  • Réaliser un prototype pour avoir un produit à montrer et générer des pré-commandes,
  • Mener des études pour monter un business plan en prévision d’une levée de fonds…

L’argent collecté à ce stade doit alors vraiment être envisagé comme un « pied à l’étrier » pour lancer une idée.

Dernière mise à jour le 26/05/2021