Parmi les différentes notions d’économie utilisées dans le langage courant, on entend régulièrement parler du pouvoir d’achat. Cette donnée correspond à la capacité des ménages d’un État à acheter des biens et des services en fonction de leur revenu disponible. Son évolution est très surveillée et sert d’indicateur de l’inflation.

Le pouvoir d’achat, qu’est-ce que c’est ?

Le pouvoir d’achat représente la capacité d’achat de biens et de services marchands en fonction d’une quantité d’argent disponible. Il dépend de deux notions : le niveau de revenu des ménages et le niveau des prix dans un État.

Dans le cas où les prix augmentent plus rapidement que les revenus, le pouvoir d’achat diminue. Et dans le cas contraire, si ce sont les revenus qui augmentent plus vite, on dit alors que le pouvoir d’achat augmente. Le calcul du pouvoir d’achat est réalisé en fonction des variations de revenus en valeur réelle. C’est-à-dire que l’on corrige l’inflation pour le calculer.

Comment est calculé le pouvoir d’achat ?

En France, c’est l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) qui est chargée d’estimer et de calculer le pouvoir d’achat. Pour cela, c’est la méthode des unités de consommation (UC) qui est utilisée. On doit ainsi analyser trois données.

Calcul des unités de consommation (UC)

Cette méthode fonctionne via la dotation d’un certain nombre d’unités pour chaque ménage :

  • Le premier adulte d’un ménage vaut 1 UC,
  • Toutes les personnes supplémentaires qui ont plus de 14 ans au sein du ménage valent 0,5 UC,
  • Et les enfants de moins de 14 ans, eux, comptent chacun pour 0,3 UC.

Exemple : un ménage composé d’un couple, d’un enfant de 15 ans et de deux enfants de 11 et 6 ans comptabilise donc 2,6 unités de consommation. (UC = 1 + 0,5 + 0,5 + 0,3 + 0 ,3).

Calcul du revenu disponible

Le revenu disponible prend en compte les revenus d’activité mais pas seulement. En effet, on y inclut aussi les éventuelles prestations sociales, et on y retranche les taxes et impôts à payer.

Au sein des revenus d’activité, on compte bien évidemment les revenus du travail (salaires, honoraires…), mais aussi les revenus issus de la propriété (intérêts, dividendes, loyers perçus, etc.).

Calcul de l’indice des prix

L’indice des prix, comme son nom l’indique est un indice, il est donc basé sur la variation de la donnée. Pour le calculer, l'Insee estime donc la variation du niveau global des prix des biens et services entre deux périodes.

L’indice des prix est une donnée utilisée pour revaloriser de nombreuses prestations indexées. C’est notamment le cas des pensions alimentaires, des rentes viagères, du Smic… Ainsi, le revenu disponible peut augmenter ou diminuer en fonction de l’indice des prix.

Quelles sont les conséquences de l’évolution du pouvoir d’achat ?

La hausse ou la baisse du pouvoir d’achat ont une influence directe sur l’économie d’un pays. En effet, cela agit directement sur deux activités économiques :

  • La consommation,
  • Et l’épargne.

Lorsque le pouvoir d’achat est en hausse, on note ainsi généralement une augmentation de la consommation et une augmentation de l’épargne des Français. Au contraire, une baisse du pouvoir d’achat entraine une diminution de la consommation et un ralentissement de l’épargne.

Dernière mise à jour le 09/03/2021