L’intraprenariat est une démarche qui permet à des salariés de mener un projet innovant tout en gardant leur statut au sein de leurs entreprises. Comme son nom l’indique, il s’agit donc d’entreprendre au sein même de sa société. Un intrapreneur est donc à la fois un salarié et un entrepreneur. Seulement, le projet qu’il développe est pertinent aussi pour son organisation. Cette démarche se développe de plus en plus en France.

L’intraprenariat, qu’est-ce que c’est ?

L’intraprenariat consiste en une démarche d’entrepreneuriat au sein d’une entreprise de la part de l’un ou de plusieurs de ses salariés.
Cela se développe en général plutôt dans les grands groupes, les grosses sociétés ou parfois dans des entreprises de taille moyenne. En effet, dans un schéma intrapreneurial, la société héberge et couve les projets. Parfois il arrive même qu’elle participe à leur financement ou à la recherche et développement.

Le concept est apparu dans les années 80 sous son nom actuel. Le premier terme pour le définir était le terme anglais intrapreneurship.

Depuis ce temps, l’intraprenariat s’est développé et de plus en plus d’entreprises et d’employés promeuvent cette manière d’innover.

Pourquoi avoir recourt à l’intraprenariat ?

L’intraprenariat présente des avantages aussi bien pour les employés que pour les employeurs.

Le concept intéresse d’ailleurs de plus en plus ces derniers. C’est pourquoi bon nombre de grands groupes mettent aujourd’hui en place des programmes d’intraprenariat pour inciter leurs employés à cette pratique et les encourager à innover.

À l’origine il y a quelques années, c’était plutôt aux intrapreneurs d’aller présenter le concept à leurs employeurs pour leur demander de le mettre en place.

Les avantages pour les sociétés

Pour les sociétés, cette pratique présente plusieurs avantages. Tout d’abord, c’est une manière d’obtenir de nouvelles innovations et de la R&D, souvent en lien avec le secteur de l’entreprise. L’intraprenariat lui permet ainsi d’envisager de nouvelles opportunités de croissance. Et selon le mode de fonctionnement mis en place pour superviser la pratique, un mode de fonctionnement plus proche des start-up permet de moderniser les structures à tendance hiérarchique et ainsi de rajeunir l’image d’une entreprise.

Par ailleurs, cela offre une réponse au besoin d’épanouissement des cadres, qui génère de nombreux départs des entreprises. C’est donc une véritable stratégie RH que peuvent développer les entreprises.

Les avantages pour les salariés intrapreneurs

Ainsi, le fait de leur offrir la possibilité de mener à bien leurs propres projets leur offre :

  • Plus de sens à leurs tâches,
  • Une manière de se réaliser,
  • Une forme d’indépendance,
  • Et répond à l’envie d’entreprendre qu’ont certains et qui peut les amener à vouloir quitter le salariat.

Les intrapreneurs bénéficient de tous les avantages cités ci-dessus mais aussi d’une meilleure sécurité de l’emploi. Ils disposent en effet de la liberté d’innovation des entrepreneurs tout en continuant à être salariés.

Par ailleurs, l’intraprenariat leur offre aussi généralement une structure d’accueil (les locaux de leur société), un accompagnement et parfois des ressources supplémentaires comme le matériel de l’entreprise qu’ils peuvent utiliser aussi pour la réalisation de leur projet par exemple.  

Le concept peut devenir un véritable accélérateur de carrière. Il permet au salarié de gagner en autonomie et en responsabilité et de démontrer la valeur de son rôle.

Dernière mise à jour le 28/01/2021