La greentech, l’ecotech, ou la cleantech, c’est le fait d’appliquer des nouvelles technologies à la protection de l’environnement. Ce terme désigne aussi les entreprises qui élaborent ces nouveaux outils digitaux. Elle est présente dans des secteurs très nombreux et variés. Il s’agit d’un marché en plein essor.

La greentech, qu’est-ce que c’est ?

Le terme greentech est issu de la combinaison des mots « green » (qui veut dire vert, en anglais) et « technology ». Il se réfère à l’application des nouvelles technologies au développement durable.

Autrement dit, il s’agit de mettre les nouveaux outils du digital au service de la protection de l’environnement. L’objectif de la greentech est donc de réduire l’impact néfaste des humains sur la planète grâce aux technologies innovantes. Parfois, on trouve aussi les expressions d’ecotech ou de cleantech pour illustrer cette idée.

Toutes ces expressions désignent en réalité deux éléments différents. D’une part, le concept : agir sur l’environnement grâce aux nouvelles technologies ; et d’autre part, les entreprises qui mettent en œuvre ce concept.

Ce mouvement est né aux États-Unis, plus particulièrement dans la Silicon Valley. Puis, le concept s’est exporté en Europe, en Allemagne. Cette tendance s’est ensuite peu à peu implantée en France au début des années 2010.

Qui fait partie de la greentech ?

La greentech rassemble tous les acteurs qui se servent des nouvelles technologies pour diminuer l’empreinte carbone des humains sur la Terre. L’ecotech intervient dès lors dans de nombreux domaines. À titre d’exemple, on peut citer :

  • La consommation énergétique,
  • L’industrie,
  • L’agriculture,
  • Les smart cities,
  • La végétalisation urbaine,
  • La construction écologique,
  • Le recyclage,
  • Les énergies renouvelables,
  • L’écomobilité,
  • Les circuits-courts,
  • La domotique…

Les entreprises greentech sont alors très variées. On retrouve aussi bien des start-up que des PME ou de grandes sociétés.

Ecotech : exemples d’entreprises

Il existe de nombreuses ecotech. Dans le domaine de la finance, tout d’abord, avec des start-up comme Ecotree qui propose d’investir dans des forêts.

On peut aussi mentionner le domaine de l’énergie. Des entreprises comme Ubigreen, Lancey ou Awesense offrent des solutions pour optimiser la consommation énergétique de bâtiments.

Le secteur des transports n’est pas en reste, en démontre les voitures électriques des grands constructeurs comme Renault ou Peugeot, ou les véhicules à hydrogène d’Atawey. Pour finir, évoquons encore l’urbanisme, avec Urban Canopee qui construit des îlots végétaux qui fonctionnent avec un système d’irrigation connecté, ou Atmotrack, qui fabrique des capteurs pour mesurer la qualité de l’air.

La technologie verte, un secteur en plein essor

Bien que très récent, le secteur de l’ecotech ne cesse de se développer. Les consommateurs, les pouvoirs publics et les entreprises voient dans ces nouvelles technologies une véritable opportunité d’agir en faveur de l’environnement.

Rien qu’en Europe, la part d’énergies renouvelables devrait passer à 27 % d’ici 2030. De plus, c’est aussi sur ce continent que les produits financiers responsables se déploient le plus. Enfin, les investissements sont en forte progression. En France, ils ont été multipliés par six en dix ans, atteignant 1,2 milliard d’euros en 2019.

Dernière mise à jour le 23/06/2021