L’essaimage défini un pratique permettant à un salarié souhaitant lancer son entreprise de recevoir le soutien de l’entreprise dans laquelle il travaille. Il existe différents types d’essaimages et leur mise en place doit respecter un principe : chacune des parties doit en tirer des avantages.
 

Qu’est-ce que l’essaimage ?

Dans le monde de l’entreprise, le terme « essaimage » désigne l’aide et le soutien qu’apporte une entreprise à un de ses salariés ayant pour projet de créer ou de reprendre une entreprise.

Comment fonctionne l’essaimage ?

Pour que la mise en place de l’essaimage fonctionne, il est nécessaire que l’activité de l’entreprise dans laquelle travaille le salarié soit en rapport avec celle qu’il souhaite créer. Selon ce principe, si le salarié travaille dans une entreprise du secteur agricole et qu’il souhaite se reconvertir dans la vente vestimentaire, alors ça ne fonctionnera pas. Enfin, lorsqu’il est mis en place, les deux parties engagées doivent y trouver des avantages.

Quels sont les différentes types d’essaimages ?

Il existe trois types d’essaimages :

  • Dans un premier temps nous retrouvons l’essaimage à chaud, aussi appelé social : lorsque la société essaimant souhaite résoudre un problème lié à un sureffectif ou encore, mettre en place une politique de restructuration ;
  • Il existe aussi l’essaimage à froid, également appelé actif : lorsqu’un salarié souhaite lancer un projet de création d’entreprise ;
  • Et enfin, nous retrouvons l’essaimage stratégique : lorsqu’il s’agit de la mise en pratique d’une approche économique qui a pour but d’externaliser l’activité.

Quels sont les principaux avantages de l’essaimage ?

Comme évoqué précédemment, lors d’un essaimage, les deux parties, soit l’entreprise et le salarié, doivent en tirer des avantages.

Les avantages pour l’entreprise

Si une entreprise propose l’essaimage, c’est qu’elle peut y trouver beaucoup à gagner.

L’essaimage lui permet tout d’abord d’apporter une source de motivation en interne. D’autre part, comme la nouvelle entreprise doit correspondre au même secteur d’activité, elle pourra aussi y trouver des avantages en tant que nouveau partenaire. S’agissant de collaborateurs ayant directement été formés au sein de cette même entreprise, elle assure les compétences de ses futurs collaborateurs. Enfin, il s’agit d’un outil relativement efficace qui peut être spécifié dans des plans de restructuration.

À noter : en aidant un de ses salariés à créer sa propre entreprise dans le même secteur d’activité, cela ne signifie pas qu’elle incite à la création d’un nouveau concurrent. En effet, il s’agit plutôt de la promotion d’un nouvel acteur du secteur qui deviendra un collaborateur actif.

Les avantages pour le salarié

En bénéficiant de l’essaimage de son entreprise d’origine, le salarié y trouve lui aussi des avantages. En effet, il opte dans un premier temps pour certaine sécurité, car il combine à la fois son ancienne activité à celle qu’il souhaite créer. D’autre part, il bénéficie généralement d’une aide non négligeable. Que ce soit dans des apports financiers, en nature ou encore en aide technologique, tous viennent d’une entité expérimentée, qu’il connait et en qui il a confiance.

Les entreprises peuvent apporter leur soutien de différentes manières :

  • Aide dans la réalisation des formalités de création, dans le choix de la forme juridique ou encore, dans la rédaction d’un business plan ;
  • Conseil en création ;
  • Formation dans les secteurs juridique ou comptable, mais aussi de management, …
  • Support financier (taux avantageux ou encore, participation dans le capital) ;
  • Transferts d’activité ou de brevet ;
  • Mise à disposition de salariés, de matériel ou encore, de locaux ;
  • Mise en place d’un partenariat commercial ;
  • Ou bien encore, en permettant un congé de création d’entreprise.

Dernière mise à jour le 15/04/2021