L’EBITDA est un indicateur financier qui sert à mesurer la rentabilité d’un cycle d’exploitation pour une entreprise. Il correspond au bénéfice que réalise une société avant la soustraction de ses différentes charges. 

L’EBITDA, définition

Le sigle EBITDA vient de l’anglais ”earnings before interest, taxes, depreciation and amortization”. En français, on utilise parfois le terme BAIIDA, pour bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation, et amortissement mais c’est le sigle anglophone qui est le plus couramment utilisé. 

L’EBITDA représente les bénéfices qu’une société réalise, avant que l’on en soustraie les interêts, les impôts, les taxes, les dotations aux amortissements et les éventuelles provisions sur les immobilisations. 

Cet indicateur permet de jauger le degré de création de richesse qu’une entreprise peut générer et le profit qu’elle dégage mais il faut bien garder en tête qu’il ne prend pas en comptes les charges qui y sont rattachées. Ainsi, le calcul de l’EBITDA permet de déterminer si une entreprise est rentable, mais pas de savoir si elle sera bénéficiaire une fois ces charges retranchées. 

L’EBITDA est un indicateur très utilisé par les analystes financiers. En effet, étant donné qu’il ne tient pas compte des différents traitements comptables, il permet d’établir facilement une comparaison entre les entreprises. 

Calcul de l’EBITDA

L’EBITDA est calculé à partir de données issues du compte de résultat. On peut baser son calcul sur deux données : soit à partir du chiffre d’affaires, soit à partir du résultat net comptable. 

  • Calcul de l’EBITDA à partir du chiffre d’affaires : 

EBITDA = CA hors taxes – achats – charges externes – charges de personnel – autres charges

  • Calcul de l’EBITDA à partir du résultat net comptable : 

EBITDA = résultat net comptable + charges d’intérêts + charges d’impôts et taxes + dotations aux amortissements et provisions

Comment interpréter l’EBITDA ? 

Le calcul de l’EBITDA peut mener à deux résultats : il peut être soit positif, soit négatif. 

  • Si l’EBITDA est positif 

Dans le cas où l’EBITDA est positif, cela veut dire que l’entreprise est rentable. Son processus de production et donc son business model lui permet de s’enrichir. 

  • Si l’EBITDA est négatif

Lorsque l’EBITDA est négatif, cela indique que l’entreprise ne génère pas de profit. Son activité et son business model ne lui permettent pas de dégager des revenus. Dans ce cas, l’entreprise doit changer son cycle d’exploitation pour générer du profit, sinon elle est déficitaire et elle risque la faillite financière.

Quelle est la différence entre l’EBITDA et l’EBE ? 

On entend parfois que l’EBITDA est l’équivalent américain de l’EBE. C’est faux ! 

Les deux indicateurs n’incluent pas les mêmes données dans leurs calculs et ne donnent donc pas lieu à des résultats comparables. 

L’EBE, pour excédent brut d’exploitation est également un indicateur financier issu du compte de résultat mais la différence avec l’EBITDA est que ce dernier prend en compte les produits exceptionnels, les charges exceptionnelles et la participation des salariés ; données qui ne sont pas inclues dans l’EBE. 

Et au contraire, l’EBE prend lui en compte les éventuelles provisions d’exploitation, une donnée qui ne rentre pas dans le calcul de l’EBITDA.