Le cash-flow correspond au solde comptable d’une société. C’est le montant qui indique sa capacité à s’autofinancer. 

Le cash-flow, qu’est-ce que c’est ? 

Le cash-flow est un terme anglais donc la traduction littérale en française est : flux de liquidité. On l’appelle aussi le flux de trésorerie.

C’est un indicateur du niveau de trésorerie qu’une entreprise possède sur une période déterminée. Autrement dit, il cumule tous les flux de trésorerie qui sont générés par une société. Il mesure donc la marge financière et bénéficiaire d’une société.

Pour les analystes financiers et les créanciers, le cash-flow permet d’anticiper la solvabilité d’une entreprise et son aptitude à s’autofinancer. En effet, c’est l’étude des flux de trésorerie qui permet de construire les tableaux de trésorerie utilisés pour les analyses financières. 

Attention, cependant, le cash-flow ne permet pas de dégager le degré de profitabilité d’une entreprise mais simplement sa liquidité. 

Pourquoi calculer les flux de trésorerie ? 

On calcule le cashflow d’exploitation lorsqu’une analyse financière est menée sur une entreprise. C’est l’indicateur qui permet de mesurer les flux monétaires qui sont dégagés par l’exploitation. 

Le cash-flow disponible, lui, est plutôt utilisés par les agences de notation pour l’évaluation des entreprises. C’est le flux de trésorerie que l’actif économique génère et qui est réparti entre les financeurs d’une entreprise (les banques ou les actionnaires). 

Quant au cash-flow revenant aux prêteurs, il sert à estimer les capitaux propres d’une entreprise. Son calcul est utilisé lors d’une prise de participation dans une société, par un ou par plusieurs investisseurs. 

Comment calculer le cash-flow d’exploitation ? 

Le cash-flow peut se calculer de différentes manières, en fonction de l’aspect sur lequel on veut mettre l’accent. 

Le calcul le plus courant pour déterminer le cash-flow d’exploitation est le suivant : 

Cash-flow d’exploitation = résultat net + dotations nettes aux provisions et aux amortissements – plus-values de cession d’actifs + moins-values de cession d’actifs – variation du besoin de fonds de roulement

Comment calculer le cashflow disponible ? 

Le cash-flow disponible correspond à la capacité d’auto-financement d’une entreprise.

On le calcule selon la formule qui suit : 

Cash-flow disponible = excédent brut d’exploitation – impôt sur le résultat d’exploitation + variation du besoin en fonds de roulement – investissements + désinvestissements

Comment calculer le cashflow revenant aux prêteurs ? 

Le cash-flow revenant aux prêteurs est plus communément appelé le cash-flow to equity. 

Il est calculé selon la formule suivante : 

Cash-flow revenant aux prêteurs = cash- flow disponible – frais financiers + produits financiers + variation de l’endettement bancaire et financier

Dernière mise à jour le 02/09/2020