La communication interne constrate avec son homologue, la communication externe. C’est le public ciblé qui différencie les deux. En effet, la communication interne, comme son nom l’indique, est entreprise au sein même d’une société et vise ses collaborateurs. Elle doit permettre d’instaurer des canaux d’information entre dirigeants et salariés. Elle constitue ainsi aussi un outil essentiel de motivation et de management. 

Qu’est-ce que la communication interne ? 

La communication interne représente toutes les actions menées au sein d’une entreprise dans le but d’interagir avec ses collaborateurs. On l’appelle aussi “communication organisationnelle” ou “communication corporate”. La façon dont elle sera mise en place déterminera grandement la culture d’entreprise

Dépendamment de l’organisation, des choix stratégiques, de la structure et de la taille de l’entreprise, la communication interne relèvera de départements distincts. 

Elle peut être du ressort de la direction générale. Dans ce cas, cela traduit d’une volonté de centraliser la communication et de la conserver entre les mains des décideurs. Pour les employés, cela peut être gage de confiance ou, au contraire, instaurer une distance regrettable. 

Dans d’autres cas de figure, et il s’agit du schéma le plus répandu, la communication interne relève du service des ressources humaines. Dans ces circonstances, elle est davantage considérée comme un élément de gestion du personnel. 

Enfin, il arrive de plus en plus que la communication interne soit gérée par la direction des communications. Ainsi, elle s’imbrique dans la stratégie de communication globale de l’entreprise. 

À quoi sert la communication interne ? 

La communication interne a des objectifs variés, mais est avant tout un moteur de succès et d’harmonie au sein de l’entreprise. Elle vise à développer les relations entre les différentes parties prenantes de la société. 

Entreprendre des efforts de communication interne poursuit généralement trois grands axes. Elle sert l’information, le management et la motivation

Outil d’information 

La communication corporate est d’abord née d’un souci d’information. Ainsi, elle sert tout d’abord d’outil de diffusion. Elle permet notamment de : 

  • présenter des résultats ou des problématiques  
  • développer un canal de communication bilatérale 
  • forger des relations basées sur la transparence entre dirigeants et salariés 

Outil managérial 

Par ailleurs, la communication interne tient aussi un rôle managérial. Par exemple, elle devient indispensable pour : 

  • communiquer sur de nouvelles stratégies ou de nouveaux développements au sein de l’entreprise 
  • mener et fluidifier des changements importants à l’interne
  • donner une vision claire des objectifs et fédérer les troupes

Outil de motivation

Enfin, la communication interne est aussi un facteur qui agit sur la motivation des employés. En effet, puisqu’elle instaure davantage de transparence, elle impacte inévitablement l’ambiance, la confiance et donc la motivation au sein de l’entreprise. Elle devient ainsi un élément clé pour : 

  • développer le sentiment d’appartenance des collaborateurs
  • impliquer les employés dans la vie de la société
  • favoriser le bien-être au travail 
  • rassembler les employés autour d’un projet commun 

Quels sont les outils de la communication interne ? 

La communication interne s’appuie sur une multitude d’outils. On retrouve ainsi des outils écrits, oraux ou encore évenementiels. Il peut s’agir d’outils mis en place ponctuellement ou, à l’inverse, instaurés dans le quotidien de l’entreprise. On les catégorise en fonction de la direction dans laquelle ils s’établissent. 

Communication descendante

La communication descendante, ou “top down” en anglais, désigne une communication unidirectionnelle du haut vers le bas. Elle circule donc des dirigeants aux employés. Cela concerne les outils tels que : 

  • le journal d’entreprise 
  • les réunions d’information 
  • les mémos 
  • les brochures d’information 
  • les newsletters 
  • les tableaux d’affichage 
  • les blogs d’entreprise 

Communication ascendante 

La communication dite ascendante, ou encore “bottom up” en anglais, s’oppose à la précédente. En effet, elle circule en sens inverse : du bas vers le haut de la hiérarchie, c’est-à-dire des employés à la direction. Ce type de communication s’articule grâce à des outils tels que : 

  • les boîtes à idées 
  • les “focus group
  • les sondages 
  • les entretiens de rétroaction 

Communication transversale

La communication transversale permet d’instaurer une communication bidirectionnelle. Les systèmes mis en place permettent que l’information circule aussi bien en provenance de la direction que des salariés. Pour ce faire, on retrouve des outils tels que : 

  • l’intranet 
  • les messageries instantanées internes
  • les réseaux sociaux internes 
  • les activités de team-building 
  • les rituels d’intégration ou de départ 
  • les rencontres informelles

Comment la communication interne sert-elle la marque employeur ? 

La marque employeur désigne l’image renvoyée par l’entreprise à ses actuels et futurs collaborateurs. Elle doit permettre d’attirer des talents mais aussi de les fidéliser. C’est ainsi qu’une société peut se distinguer en montrant qu’il y fait bon travailler, que ce soit en termes d’avantages, de valorisation ou encore de bien-être au travail. En ce sens, la communication interne va de pair avec la marque employeur. Elle y participe, d’une part, et la valorise, d’autre part. 

En effet, une communication interne saine, qui instaure un climat de confiance et de reconnaissance et qui donne la parole aux collaborateurs pour favoriser leur bien-être, participera à forger une bonne marque employeur. De plus, la communication organisationnelle doit servir à diffuser la culture d’entreprise ainsi que l’image de marque employeur.

La communication interne et la marque employeur sont ainsi étroitement liées, notamment lorsqu’il s’agit : 

  • d’accueillir de nouveaux collaborateurs : kits de bienvenue, processus d’onboarding, etc.
  • d’effectuer des suivis et des développements de carrière 
  • d’établir des outils de communication pour le recrutement 
  • de faire valoir les engagements et les valeurs de l’entreprise