Le cahier des charges est un document que l’on utilise dans le cadre du développement d’un projet. Sa rédaction suit en général des normes assez fixes. Il sert à définir la finalité d’un projet, les étapes pour sa réalisation et les éléments nécessaires pour le mener à bien.

Le cahier des charges, définition

Le cahier des charges est un document relatif à la réalisation d’un projet. Il sert de liencontractuel pour encadrer le projet.

Il peut être utilisé pour des types de projets très divers, en interne comme en externe, pour des appels d’offre, des marchés publics, etc.

C’est sur ce document que le maître d’ouvrage du projet indique au maître d’œuvre ses attentes. Dans le cas de non-respect de ces dernières (retard, inconformités…), le maître d’œuvre peut avoir à verser des pénalités au maître d’ouvrage.

Qualifié de pièce contractuelle, le cahier des charges est en théorie un document qui encadre le projet de son début à sa livraison pour que cette dernière corresponde bien aux attentes initiales.

Cependant, il est possible pour le maître d’ouvrage de modifier le cahier des charges, même une fois le projet démarré. Toutefois, cela ne peut pas se faire sans l’acceptation par le maître d’œuvre au biais d’un avenant au cahier initial.

En général, ce genre de modifications en cours de projet implique une augmentation du coût du projet.

Le cahier des charges est également appelé par son abréviation : CDC.

À quoi sert un cahier des charges ?

Dans un cahier des charges, on retrouve tous les besoins auxquels le prestataire d’un projet doit répondre.

C’est une pièce de référence qui établit les conditions contractuelles d’un lien entre un maître d’ouvrage et un maître d’œuvre.

Il protège ainsi les parties de toute ambiguïté quant aux attentes du projet.

Pour le maître d’ouvrage, c’est une assurance que la livraison du projet sera conforme aux attentes qu’il a mis par écrit dans le CDC.

Et pour le maître d’œuvre, c’est un guide pour savoir ce qu’il a à réaliser et parfois comment cela doit être fait.

Quels sont les différents types de cahiers des charges ?

Pour faciliter la compréhension par tous les intervenants d’un projet, la rédaction du CDC requiert un certain formalisme.

Toutefois, on distingue deux grandes catégories de CDC : technique ou fonctionnel.

Le cahier des charges techniques est en général réalisé au moment de la validation d’un projet. Il est principalement axé sur les exigences et les contraintes techniques d’un bien ou d’un produit.

On y retrouve notamment :

  • L’environnement technique du projet,
  • Le ou les langage(s) à utiliser,
  • Les outils à utiliser (avec la précision des versions si nécessaire),
  • La faisabilité du projet,
  • Et les éventuelles contraintes sécuritaires, économiques, environnementales, matérielles et/ou industrielles.

Le cahier des charges fonctionnel (CDCF), quant à lui sert à structurer un projet quel qu’il soit.

Il précise ainsi :

  • Les contraintes du produit (ou du service),
  • Le processus,
  • La prestation intellectuelle ou logicielle s’il y a lieu,
  • Le détail du projet,
  • Les intervenants requis,
  • L’étude des besoins,
  • Et l’analyse fonctionnelle.

Ce type de cahier des charges est très normé. En effet, jusqu’en février 2013, un CDCF devait suivre le modèle de la norme AFNOR NF X50-151. Depuis cette date, il a été remplacé par la norme NF EN 16271 qui décrit avec précision comment doit être réalisée la mise en œuvre du cahier des charges fonctionnel, mais aussi son analyse et l’expression du besoin.