La matrice RASCI est une méthode très utilisée en gestion de projets pour définir les rôles des acteurs intervenant sur le projet. Elle prend la forme d’un tableau à double entrée dans lequel apparaissent les acteurs d’un côté et les tâches d’un autre. Le croisement des lignes et des colonnes fait ensuite apparaître les rôles de chacun identifiés par l’une des lettres du sigle de la matrice. Le R concerne le réalisateur, le A, l’autorité, le S, le support, le C, le conseiller, et, le I, la personne à informer. 

Qu’est-ce que la matrice RASCI ? 

La matrice RASCI est un outil d’aide à la réalisation d’un projet. Prenant la forme d’un tableau, cette méthodologie définit les rôles des acteurs du projet en fonction des tâches à réaliser et de leurs qualifications. Elle permet d’attribuer des rôles définis à chacun et donc d’organiser le projet. Elle est aussi utile pour que les collaborateurs comprennent bien leur mission et leur rôle pour chaque tâche d’un projet. 

Les cinq rôles de la matrice RASCI

Pour comprendre cette matrice, il faut revenir sur les cinq lettres qui composent son sigle : 

  • R de “responsible” : la personne qui réalise la tâche 
  • A de “accountable” : le responsable détenteur de l’autorité 
  • S de “support” : la personne qui aide le “responsible” à réaliser la tâche 
  • C de “consulted” : son rôle est d’apporter des conseils et des savoirs 
  • I de “informated” : il a un rôle indirect dans le projet et doit donc simplement être informé de l’avancée des tâches

Comment utiliser la matrice RASCI ? 

L’application de la méthode de la matrice RASCI prend généralement la forme d’un tableau à double entrée. Verticalement, les tâches à réaliser sont listées une à une. Il est important de ne rien oublier et de penser à toutes les activités et missions parallèles entourant le projet. 

Ensuite, horizontalement, les intervenants affectés sur ce projet sont listés. Ils peuvent être des personnes seules ou des équipes ou encore des pôles dans des structures plus importantes. Enfin, les rôles (les 5 lettres du sigle RASCI listées précédemment) sont inscrites au croisement d’une tâche et de son référent. 

  1er intervenant Second intervenant Troisième intervenant 3 Quatrième intervenant 4
Tâche 1 A R C I
Tâche 2 R C A/S I
Tâche 3 C A/S R I

Le tableau présenté ci-dessus montre donc une application fictive de la matrice RASCI pour un projet X. 

En une lecture intuitive, on peut donc voir que : 

  • L’intervenant 1, pour ce projet est responsable de la tâche 1, exécutant de la tâche 2 et peut conseiller grâce à son expertise les exécutants de la tâche 3. 
  • Le second intervenant quant à lui, doit accomplir la tâche 1, conseiller au besoin les responsables et travailleurs de la tâche 2, et il est responsable de la tâche 3. Mais, il a également une deuxième mission pour cette dernière tâche. La lettre S apparaît dans sa case ce qui stipule qu’en cas de besoins, il devra aider à l’exécution de cette tâche. 
  • L’intervenant 3 est conseiller pour la tâche 1, responsable et exécutant en renfort pour la seconde tâche, et réalisateur principal pour la tâche 3. 
  • Enfin, le quatrième et dernier intervenant a toujours le même rôle pour ce projet. Il est toujours la personne à informer du suivi du projet. 

Dernière mise à jour le 01/03/2021