La gestion de la valeur acquise est une méthode de mesure de l’avancement d’un projet en termes de coûts et de performances. Pour ce faire, elle s’appuie sur plusieurs indicateurs prévisionnels et réels permettant d’obtenir des données précises. Cette méthode est aussi connue sous le nom de earned value management ou EVM. 

Qu’est-ce que la gestion de la valeur acquise ? 

La gestion de la valeur acquise est une technique de gestion de projet permettant de mesurer l’évolution budgétaire et des performances d’un projet. Elle se base pour cela sur des calculs prenant en considération des estimations et des données réelles afin d’obtenir des résultats chiffrés réels. Cette technique met en parallèles les coûts, l’évolution du projet dans le temps et son taux de productivité prévu et réel. 

Elle se présente ensuite sous la forme d’un graphique mettant en évidence les différentes courbes d’estimation, de coûts réels et du résultat de concordance entre ces deux données qui donnent la valeur acquise. 

Qu’est-ce que la valeur acquise ? 

La valeur acquise, aussi connue sous le nom de earned value en anglais ou VA, se réfère au coût budgétisé du travail effectué ou CBTE. 

Comment calculer la valeur acquise ? 

Pour calculer la valeur acquise il faut distinguer trois types de variables : 

  • D’abord, le “Plan Value”, plus connu sous le nom de PV. Il s’agit du plan budgétaire dont la fonction est de planifier les coûts d’un projet durant sa phase de réalisation. Il s’agit ici d’une estimation qui reste une donnée fondamentale pour la suite du calcul. 
  • Ensuite, l’AC pour “Actual Cost” représente le véritable budget dépensé. On parle aussi de coûts réels. 
  • Enfin, le sigle EV correspond à « l’Earned Value” il s’agit donc de la valeur acquise. Elle correspond donc à l’état d’avancement du projet. Le pourcentage d’accomplissement de ce dernier, appliqué au budget prévisionnel accordé à la tâche permet d’obtenir la valeur acquise de cette tâche. 

Par exemple : un projet contenant 10 missions distinctes est budgétisé (PV) à 10000 euros. Au moment du calcul, seules 5 missions ont été réalisées, ce qui amène l’état d’avancement du projet à 50 %. Pour connaître la valeur acquise, il suffit donc d’appliquer le pourcentage à la totalité du plan budgétaire. 

On obtient donc le calcul suivant : EV = 50 % x 10000 = 5000 euros 

Pour cet exemple, la valeur acquise est donc de 5000 euros. 

Analyse de la gestion de la valeur acquise 

Ensuite, une fois que ces variables et leurs domaines d’application sont claires, les calculs permettant d’analyser la gestion de la valeur acquise peuvent commencer. On en distingue deux principaux : le schedule variance (SV) et le cost variance (CV). 

Schedule variance (SV) 

Le premier des deux calculs se nomme SV pour schedule variance. Il permet de mesurer l’écart entre deux indicateurs : la valeur planifiée (PV) et la valeur acquise (EV).

Sa formule est simple : SV = EV – PV 

Autrement dit, le SC correspond à la somme de l’earned value à laquelle est soustraite la somme du plan budgétaire. Le résultat obtenu permet de savoir simplement si le projet est en retard (score inférieur à 0) par rapport à son avancement prévisionnel ou s’il est en avance (score supérieur à 0). 

À savoir : en divisant la valeur acquise (EV) par la valeur planifiée (PV), on obtient un autre indicateur appelé Schedule Performance Index (SPI). Ce dernier permet d’obtenir des taux plus élargis des variations de planning. 

Cost variance (CV) 

Le calcul du CV possède la formule suivante : CV = EV – AC 

Autrement dit, pour l’obtenir il suffit de soustraire les coûts réels (AC) à la valeur acquise (EV). Le résultat obtenu permet d’observer l’évolution du budget consommé par rapport à l’estimation qui a été réalisée. Pour le suivi d’un projet, ce calcul peut servir à réadapter la gestion des coûts ou à modifier les plans prévisionnels. 

À savoir : le cost performance index (CPI) permet, en divisant la valeur acquise (EV) par les coûts réels (AC), d’avoir une vision plus large des différences budgétaires entre la consommation réelle et les révisions. 

Autres indicateurs 

Pour finir, il existe quatre autres indicateurs utilisés  en gestion de la valeur acquise : 

  • Le budget at completion (BAC) représente le budget initial prévu pour le projet, 
  • L’estimate at completion (EAC) permet de réévaluer le budget en fonction des éléments obtenus grâce aux autres indicateurs, 
  • L’estimate to completion (ETC) permet d’obtenir simplement le montant du budget disponible pour mener à bien la fin du projet, 
  • Et enfin, le to complete performance index (TCPI) permet d’avoir une vue d’ensemble sur les écarts constatés entre les planifications de performance et la réalité.

Dernière mise à jour le 08/02/2021