Un agent commercial est une personne qui achète et vend des produits ou services pour le compte d’autres personnes. C’est un intermédiaire qui négocie et conclut des contrats au nom de ces personnes. Il se rémunère grâce à des commissions. Non salarié, il exerce comme auto-entrepreneur, entreprise individuelle ou société. Il est tenu de s’inscrire au Registre spécial des agents commerciaux (RSAC) et bénéficie d’un régime social et fiscal particulier. 

Qu’est-ce qu’un agent commercial ?

Un agent commercial est une personne qui travaille pour le compte d’une ou de de plusieurs autres personnes. Sa mission est de vendre des produits ou des services pour ces personnes. En d’autres termes, c’est un prestataire de services.

Il réalise donc des contrats d’achat et de vente. Il conclut ces contrats en son nom mais en réalité, il agit pour le compte des personnes pour lesquelles il travaille. Ces dernières viennent de secteurs très variés : industrie, immobilier, alimentaire, médical… 

L’agent commercial se définit parfois lui-même sous d’autres appellations. Ainsi, on peut retrouver des termes comme :

  • Conseiller
  • Conseiller de vente
  • Vendeur
  • Négociant
  • Technico-commercial…

Quel est son statut ?

L’agent commercial a un statut particulier qu’on appelle « intermédiaire de commerce ». Il est le mandataire des personnes pour lesquelles il travaille. Ces dernières sont ses mandants.

Il n’a pas le statut de salarié. Voilà pourquoi son mandant ne paye aucune cotisation sociale pour lui. Juridiquement, l’agent commercial peut être une personne physique ou morale. En effet, il peut avoir le statut de :

  • micro-entrepreneur
  • entreprise individuelle (EI), voire entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ou entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)
  • société (SARL, SAS, SASU…)

Dans tous les cas, il doit s’inscrire au Registre spécial des agents commerciaux (RSAC). S’il exerce comme société, il doit aussi s’inscrire au registre du commerce et des sociétés (RCS).

Régime fiscal et social

Régime fiscal

Le régime fiscal de l’agent commercial dépend de son statut juridique. Aussi, s’il exerce comme personne physique, il paiera des impôts sur le revenu. Il doit déclarer ces derniers dans la catégorie des BNC (les bénéfices non commerciaux).

En revanche, s’il exerce comme société, ses impôts seront calculés en fonction du régime fiscal de sa société. En fonction de la société, il peut s’agir soit de l’impôt sur le revenu des sociétés (IR), soit de l’impôt sur les sociétés (IS).

L’IR correspond à un impôt direct sur les bénéfices de l’entrepreneur et de chacun des associés, s’ils exercent dans la société. Au contraire, l’IS correspond à un impôt qui se calcule directement sur les bénéfices de l’entreprise. Dans ce cas, l’entrepreneur et ses associés doivent déclarer en plus individuellement leurs impôts sur leurs dividendes personnels.

L’agent commercial doit aussi s’acquitter de la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) et de la CET (contribution économique territoriale). Toutefois, il est exempté de ces taxes s’il exerce comme micro-entrepreneur.

Régime social

Si l’agent commercial exerce en tant que société, son régime social correspond à celui qui s’applique à son type de société. Par contre, s’il exerce comme micro-entrepreneur, il est affilié au Régime Social des Indépendants, comme les professions libérales.

Agent commercial : salaire

De par son statut juridique, l’agent commercial ne perçoit pas de salaire en tant que tel. En effet, il génère un chiffre d’affaires.

Il se rémunère grâce aux commissions qu’il réalise sur ses ventes. Par conséquent, ses revenus varient énormément d’un agent commercial à un autre.

Quelles qualités doit avoir bon agent commercial ?

Un bon agent commercial doit avant tout avoir une bonne connaissance des produits et services qu’il vend. Cela suppose parfois des compétences techniques particulières. Il doit aussi être au point sur les techniques de vente. Comme il traite directement avec la clientèle, il doit être avenant et avoir le sens du relationnel. Surtout, il doit se montrer convaincant. La maîtrise de langues étrangères est évidemment un plus non négligeable.

Agent commercial : avantages et inconvénients

Parmi les avantages de la profession, on retrouve :

  • la diversité des projets
  • l’indépendance
  • le contact humain
  • le fait de bouger, voire de voyager pour aller au contact de la clientèle

Parmi les inconvénients du métier, on retrouve :

  • la gestion de la clientèle
  • la gestion du temps
  • l’investissement personnel élevé

Dernière mise à jour le 13/10/2020