L’intelligence artificielle est un processus évolutionniste qui permet à des machines de simuler une forme d’intelligence grâce à l’assemblage de théories.

L’intelligence artificielle, définition

Le terme d’intelligence artificielle, connu sous l’acronyme IA ou AI, vient de l’anglais Artificial Intelligence. Cette notion consiste en la mise en œuvre de techniques permettant à des machines de simuler une forme d’intelligence réelle. Cette pratique multidisciplinaire s’applique principalement dans les domaines d’application (comme les logiciels de gestion, industriels, scientifiques, etc.).

Nous sommes dans les années 1950 lorsque le mathématicien Alan Turing met au point un test permettant de mesurer cette forme d’intelligence. Ce dernier évalue, suite à une série de questions, les capacités de raisonnement de la machine à partir de règles et de faits connus. Si le résultat est positif, l’ordinateur est alors considéré comme artificiellement intelligent.

À ce jour, une grande partie des plus grandes multinationales revendiquent l’utilisation de l’intelligence artificielle.

Quels sont les différents types d’intelligence artificielle ?

Cette science, ayant pour but de faire accomplir des tâches de l’homme à une machine, regroupe deux catégories :

L’IA faible

Utilisée dans le but de réaliser des tâches simples, cette forme d’intelligence fonctionne par le biais d’algorithmes. Ces derniers, programmés par des humains, permettent à un robot de simuler une intelligence tout en étant assisté.

À la différence de la nature de l’intelligence opposée, l’IA dite « faible » définit un programme qui simule une intelligence dans le but d’exécuter une tâche précise. Autrement dit, l’intelligence artificielle faible accomplit une tâche prédéfinie. Au moment de sa réception, la machine analyse la tâche dans le but de résoudre le problème. Ce dernier sera alors retranscrit en algorithmes.

L’IA forte

Dans l’optique de ressentir de réels sentiments, l’IA dite « forte » consiste à faire comprendre à une machine ce qui l’a mené à effectuer des actions. De cette manière, le système reproduit de façon identique le fonctionnement du système cognitif humain.

Ainsi, bien que privée de conscience, qui reste quant à elle propre aux organismes vivants, la machine acquiert de l’expérience lui permettant ainsi de modifier son propre fonctionnement. Autrement dit, un apprentissage découle de la réception issue de données de base et entraînent des réactions initialement non-programmées.

Quels sont les différents domaines d’application de l’intelligence artificielle ?

En raison de son large champ d’affectation, l’intelligence artificielle s’applique à de nombreux domaines d’application.

Le divertissement

Adoptés par la quasi-totalité de la population mondiale, les smartphones (pour « téléphones intelligents ») représentent la forme la plus courante d’IA. De plus en plus nombreux et puissants, ces outils dotés de programmes complexes, manifestent une certaine forme d’autonomie. L’utilisateur est donc confronté à une IA « faible » au cours de l’utilisation de son terminal.

Exemples : la fonctionnalité « Siri » sous IOS, la traduction instantanée, la reconnaissance faciale, la fonction « personnes et lieux » disponible dans l’application « Photos » sous IOS, etc.

En perpétuelle évolution, l’IA occupe à ce jour une place importante au sein de l’univers des jeux vidéo. Utile pour la mise en place de l’amélioration graphique, l’IA permet aussi le développement du pilotage de personnages factices et la gestion de toute sorte d’interactions.

La médecine

Principalement importée de façon robotique, l’IA augmente la croissance de nombreux domaines liés à la technologie. La médecine en est un des exemples les plus concrets depuis 1980, date qui a signé l’apparition des premiers robots de guidage dans les blocs opératoires. Ces derniers permettent grâce à des capteurs de réaliser des mouvements miniaturisés dotés d’une grande précision.

Le militaire

Confrontés à des missions à risques, principalement sur les terres afghanes et irakiennes, les États-Unis se positionnent comme précurseurs de l’IA dans le secteur militaire. Leur production propose des robots autonomes ou télécommandés, pourvus d’une IA, permettant ainsi de remplacer l’Homme en position de combat.

À notre époque, l’IA fait l’objet d’un grand nombre de développements. Ces derniers sont applicables à tous types de domaines comme le deep learning, l’automobile, l’aéronautique, la cuisine, etc.