L’IaaS, pour Infrastructure as a Service, est l'une des composantes du Cloud Computing. C’est un système qui permet d’offrir des ressources informatiques au sein d’un environnement virtuel par le biais d’internet.

L’IaaS, définition

L’IaaS correspond à l’acronyme de Infrastructure as a Service. Autrement dit, en français, cela se traduit par infrastructure en tant que service.

L’IaaS est l’une des quatre composantes du Cloud Computing, à l’instar :

  • Du SaaS, le Software as a Service,
  • Du DaaS, le Desktop en tant que service,
  • Et du PaaS, la plateforme en tant que Service.

L’IaaS est en fait une manière de mettre à disposition des ressources informatiques en ligne en les hébergeant sur un environnement virtuel (comme un cloud). De cette manière, un fournisseur tiers héberge les serveurs et les ressources d’autres sociétés.

Dans les ressources, on intègre différentes notions telles que les :

  • Stockages,
  • Hardwares,
  • Softwares,
  • Connexions réseaux,
  • Adresses IP,
  • Serveurs,
  • Bande passante…

Ainsi, les utilisateurs ne s’occupent pas eux-mêmes d’héberger les composantes de leurs infrastructures en ligne. Parfois, en plus des ressources citées ci-dessus, les fournisseurs peuvent également prendre à leur charge l’hébergement des applications, la gestion de la maintenance de systèmes, les backups, la planification de la résilience, etc.

Parmi les principaux fournisseurs IaaS, on retrouve AWS (Amazon Web Services), Windows Azure, Google Compute Engine, IBM Smartcould Entreprise, Rackspace Open Cloud…

Les différents types d’offres IaaS

Aujourd’hui, on peut catégoriser les offres d’Infrastructure as a Service en trois grandes familles.

L’IaaS public

Cette solution permet la location de ressources matérielles virtuelles auprès d’un fournisseur. Par ce biais, un grand nombre d’utilisateurs partagent des ressources de serveurs.

Ce mode de fonctionnement garantit une utilisation simple, un système flexible et élastique et donc un tarif proportionnel à l’utilisation qui en est faite.

L’IaaS privé

Avec l’IaaS privé, les fournisseurs de cloud offrent un service différencié à chaque entreprise qui fait partie de leurs clients. Les ressources et les serveurs qu’une entreprise utilise lui sont donc entièrement dédiés. Ce système nécessite l’utilisation de firewalls, pour protéger les infrastructures.

Le budget pour l’IaaS privé est bien plus élevé que pour le public. Souvent, cela demande aussi aux entreprises clientes d’avoir en interne leurs propres services de professionnels Data Center et d’experts en sécurité web.

L’IaaS hybride

Ce troisième modèle est, comme son nom l’indique, un compromis entre les deux premiers. Dans ce cas, les entreprises clientes peuvent faire le choix d’avoir certains serveurs physiques sur un IaaS privé et d’autres externalisés sur un public.

Cette solution est pratique pour profiter de la scalabilité du cloud via le public, tout en conservant grâce au privé une sécurité plus élevée pour leurs données les plus sensibles.

Quels sont les avantages de l’Infrastructure as a Service ?

Le principal avantage qu’offre l’IaaS est sa scalabilité. En effet, les plateformes proposent des solutions très adaptables qui s’ajustent au mieux aux besoins des clients.

Les IaaS sont donc des solutions parfaites lorsque les clients rencontrent des charges de travail très temporaires, pour des périodes expérimentales, ou lorsqu’une entreprise s’attend à de potentiels changements sans savoir les dates exactes auxquelles ils peuvent survenir.

Un autre avantage notable de l’IaaS est son accès pratique et rapide. Quel que soit l’endroit où se trouve le client, dès lors qu’il bénéficie d’une connexion internet sécurisée, il peut accéder au service.

Parmi les autres atouts de l’Infrastructure as a Service, on retrouve également :

  • La sécurité des données,
  • L’automatisation des tâches administratives,
  • Sur demande, un éventuel scaling dynamique,
  • Une possible virtualisation de bureau…
 

Dernière mise à jour le 09/11/2020