En comptabilité, le grand livre désigne un document obligatoire qui regroupe toutes les opérations comptables d’une entreprise. Il permet de consulter rapidement les transactions qui ont affecté les comptes d’une entreprise sur un exercice comptable. Il comporte plusieurs comptes, catalogués selon la nomenclature du plan comptable général. Ce document s’organise autour d’un livre principal et d’un éventuel livre auxiliaire pour les comptes des clients ou des fournisseurs. Il doit contenir un certain nombre d’informations mais la loi n’impose aucune règle sur sa forme.

Qu’est-ce qu’un grand livre comptable ?

Le grand livre comptable est un document obligatoire. Il rassemble toutes les opérations qui ont trait à la comptabilité d’une entreprise. Il sert à voir en un clin d’œil les différents mouvements qui ont pu impacter les comptes d’une entreprise sur un exercice.

Le grand livre répertorie toutes les transactions comptables. Elles y sont enregistrées soit comme débit, soit comme crédit. L’objectif de ce document est de s’assurer que la somme de tous les débits soit toujours égale à la somme de tous les crédits.

À noter : il faut conserver ce document au minimum dix ans après la dernière opérations enregistrée.

Comment s’organise ce document comptable ?

Le grand livre se divise en plusieurs comptes qui contiennent eux-mêmes les différentes opérations comptables. Ces comptes sont classés avec des numéros allant de 1 à 7 qui correspondent à la nomenclature du plan comptable général.

Voici les éléments que l’on retrouve au sein de chaque compte :

  • Numéro de compte selon le plan comptable général,
  • Intitulé du compte,
  • Solde du compte au début de l’exercice comptable,
  • Solde du compte à la fin de l’exercice comptable,
  • Opérations de débit ou de crédit de ce compte,
  • Montant de ces opérations,
  • Dates de ces opérations,
  • Références qui prouvent la bonne tenue de ces opérations (facture, reçu…),
  • Journal d’enregistrement de ces opérations (journal des achats, journal des ventes, journal de trésorerie…),
  • Code du lettrage, c’est-à-dire la lettre qui permet de faire correspondre un montant de débit à un montant de crédit.

Qu’est-ce qu’un grand livre auxiliaire ?

Il faut savoir que le grand livre peut se diviser en deux parties : d’un côté, le grand livre général et de l’autre, le grand livre auxiliaire. Le grand livre général est le grand livre principal.

Parfois, il s’accompagne d’un grand livre auxiliaire. Il s’agit d’une sorte d’annexe. On peut le dédier à un ou plusieurs comptes particuliers, par exemple un pour chaque client ou pour chaque fournisseur.

Comment le rédiger ?

La loi n’impose pas que ce document comptable adopte une forme spécifique. Autrement dit, il peut prendre n’importe quelle présentation : cahier, classeur, format numérique… Par contre, il ne doit pas contenir de blancs ni de ratures.

En général, on y présente les opérations sous forme de tableau, avec une colonne pour :

  • Le journal d’enregistrement,
  • Le type d’opération,
  • La référence de l’opération,
  • Le débit,
  • Le crédit,
  • La date,
  • Le solde restant à la fin de chaque opération.

Dernière mise à jour le 14/05/2021