Le Z de caisse est un document comptable obligatoire qui reprend le chiffre d’affaires d’une période définie, souvent chaque jour. Son édition intervient après la clôture de caisse et la création (non obligatoire) du X de caisse. 

Qu’est-ce que le Z de caisse ? 

Également connu sous le nom de ticket Z, le Z de caisse est un document comptable obligatoire. Son édition, souvent quotidienne, rend compte du chiffre d’affaires de la période. De fait, la totalité des ventes réalisées sont inscrites sur ce document. 

Son but est triple. Il permet de garder une trace du chiffre d’affaires quotidien et des modes de paiement utilisés. En tant que document comptable obligatoire, il sert également de justificatif en cas de contrôle fiscal. Enfin, le Z de caisse permet de contrôler les éventuelles erreurs de caisse. 

Les transactions journalières et les recettes quotidiennes sont en principe enregistrées dans la caisse enregistreuse. Le professionnel, en fin de journée, peut ainsi procéder à l’édition du ticket Z qui récapitule l’ensemble de ces transactions. 

Que doit contenir le ticket Z ? 

Le Z de caisse contient divers éléments : 

  • nom de la personne responsable de l’encaissement
  • montant de chaque vente 
  • type de règlement utilisé (chèque, carte bancaire, espèces, chèques restaurant…)
  • montant de la TVA

Au niveau de la forme, les transactions apparaissent selon le mode de paiement utilisé. De cette manière, la lecture du document est plus facile. 

L’édition de ce document comptable peut faire l’objet d’une manipulation manuelle. De nombreux logiciels permettent également de procéder à cette édition de manière automatique. Une fois créés, les Z de caisse quotidiens sont ensuite regroupés dans le livre de caisse. 

Quelle est la différence avec le X de caisse ? 

Il est d’usage qu’un X de caisse soit édité en milieu de journée. Il s’agit aussi d’un document comptable qui recense les recettes de la journée. Son édition donne l’opportunité d’avoir un premier compte rendu des recettes à la mi-journée. L’avantage de ce document préliminaire est qu’il permet de faire une première vérification. En effet, l’édition du X de caisse est modifiable, ce qui n’est pas le cas du Z de caisse dont l’édition remet les compteurs de la caisse à enregistreuse à zéro et clôture la période concernée. 

Le ticket Z est un document officiel et définitif qui figure dans le livre de caisse. Son édition vient matérialiser la clôture de caisse et marque donc la fin de la journée financière du professionnel. Si une autre transaction intervient après la clôture de caisse et l’édition du Z de caisse, alors elle sera comptabilisée pour la période suivante, c’est-à-dire, généralement, la journée suivante. 

Le X de caisse, quant à lui, peut-être édité à tout moment. Il s’agit d’un document temporaire qui n’a pas d’impact sur la clôture de caisse. Il permet de contrôler la cohérence entre le solde de la caisse enregistreuse et le solde réel. Son but est de faire une première vérification avant d’éditer le ticket Z. 

Dernière mise à jour le 03/09/2021