Un fonds commun d’investissement sur les marchés à terme (FCIMT) désigne un fonds d’investissement très risqué. C’est une structure qui rassemble l’épargne de plusieurs investisseurs pour la placer sur des marchés spéculatifs. Les gains qui en découlent peuvent donc être très élevés mais les pertes aussi. La loi encadre strictement ces types de fonds.

Fonds commun d’investissement sur les marchés à terme : définition

Un fonds commun d’investissement sur les marchés à terme est un type de fonds d’investissement. Il s’agit d’une structure qui rassemble l’argent de plusieurs épargnants, que l’on appelle investisseurs, pour le faire fructifier sur le marché spéculatif. L’objectif est d’obtenir des gains pour ces investisseurs.

On nomme aussi ce type de fonds un FCIMT. Il fait partie de la catégorie des fonds communs de placement, ou FCP.

Quelle est la particularité d’un FCIMT ?

La particularité d’un fonds commun d’investissement sur les marchés à terme est qu’il investit sur ce qu’on nomme les marchés à terme. Ce sont des marchés spéculatifs. Cela signifie qu’on y achète des actifs financiers, comme des actions, des obligations, ou encore des matières premières, non pas parce qu’on est réellement intéressé par ces actifs, mais parce qu’on a comme objectif de les revendre ensuite à un prix plus élevé afin de réaliser du profit.

Un FCIMT peut placer jusqu’à 60 % de son actif, c’est-à-dire, de l’argent qu’il a à sa disposition, sur ce type de marché. De par la nature même de ces investissements, les placements d’un FCMIT sont des placements particulièrement risqués. Dès lors, il est fréquent de réaliser des plus-values phénoménales en quelques mois, mais il est aussi possible de perdre tout son investissement en seulement quelques heures.

Un FCIMT peut donc placer jusqu’à 60 % de son épargne sur les marchés à terme. Par conséquent, il doit investir au minimum 40 % de son actif en placements monétaires. Ce type de placement est un investissement qui comporte un niveau de risque un peu plus faible bien que toujours relativement élevé. Son but est de réaliser du profit à court terme.

Quelles règles s’appliquent aux fonds communs d’investissement sur les marchés à terme ?

Plusieurs règles s’appliquent aux fonds communs d’investissement sur les marchés à terme. Elles sont particulièrement strictes et restrictives. L’objectif affiché est en effet de limiter ce type de placements, à cause du risque très élevé qu’ils comportent.

D’abord, un FCIMT doit avoir reçu l’agrément de l’AMF, l’Autorité des marchés financiers. Ensuite, il n’est pas autorisé à faire de la publicité ou à démarcher pour son fonds. Les investisseurs qui désirent placer leurs économies dans ce type de fonds doivent alors faire eux-mêmes la démarche de les contacter. Enfin, la part pour investir dans un FCIMT est de minimum 10 000 euros. Ainsi, ce type de fonds ne s’adresse pas à n’importe quel investisseur. On pourrait même dire qu’il se destine aux porteurs les plus fortunés.

Dernière mise à jour le 19/04/2021