Un fonds commun de placement (FCP) est une structure qui gère l’argent que des épargnants lui ont confié. Elle l’investit sur les marchés financiers pour en retirer des bénéfices. Son statut est celui de copropriété de valeurs mobilières. Le FCP est, comme les SICAV, un organisme de placement collectif (OPC). On peut classer les FCP en différentes catégories, en fonction de leur niveau de risque et de la nature de leurs investissements.

Fonds commun de placement : définition

Un fonds commun de placement est une structure qui rassemble l’argent de plusieurs épargnants pour l’investir en bourse. Cela signifie que plusieurs personnes confient la gestion de leur argent à ce fonds, afin qu’il le fasse fructifier sur les marchés financiers. L’objectif est de récupérer des bénéfices.

Les fonds communs de placement sont des organismes de placement collectif (OPC), au même titre que les SICAV. On les connait aussi sous leur sigle FCP.

Ils investissent dans des titres de nature très diverse :

  • Actions
  • Obligations
  • Bons du Trésor
  • Créances hypothécaires…

En général, les fonds communs de placement se spécialisent. Ils peuvent d’un côté investir en suivant une logique géographique, par exemple, en France, en Europe, à l’international… De l’autre, ils peuvent se concentrer plutôt sur des secteurs d’activité, comme la chimie, les services…

Statut

Les fonds communs de placement ont le statut de copropriété de valeurs mobilières. Cela veut dire que tous les épargnants sont propriétaires des parts sociales du fonds. Ils en deviennent tous les associés. Par conséquent, ce type de structure n’a pas de personnalité morale.

Les épargnants chargent en revanche une société de gestion de s’occuper de leurs titres. Celle-ci agit donc pour le compte des épargnants et dans leur seul intérêt.

Quels sont les différents fonds communs de placement ?

On peut classer les FCP selon deux critères :

  • La nature des investissements, d’une part
  • La spécialité des investissements, d’autre part

FCP : catégories

En fonction du niveau de risque et de la nature des investissements, on peut répartir les fonds commun de placement en six catégories. Elles correspondent aux mêmes catégories qui s’appliquent aux organismes de placement collectif.

On retrouve donc les FCP :

  • Monétaires
  • Actions
  • Obligataires
  • À gestion alternative
  • À formule
  • Diversifiés ou profilés

FCP : types

Il existe différents types de fonds commun de placement :

  • FCPR, pour fonds commun de placement à risques
  • FCIMT, pour fonds commun d’investissement sur les marchés à terme
  • FCPE, pour fonds commun de placement d'entreprise
  • FCPI, pour fonds commun de placement dans l’innovation

Excepté pour le FCPE, l’investissement dans ces fonds est risqué.

Fonds commun de placement : avantages et inconvénients

Avantages

Les fonds commun de placement offrent plusieurs avantages. Premièrement, ils permettent de confier son épargne à une société spécialisée dans l’investissement. Grâce aux FCP, n’importe quel épargnant peut donc investir en bourse.

Deuxièmement, ils donnent la possibilité à des particuliers d’investir dans une large gamme de titres financiers auxquels la plupart d’entre eux n’ont pas accès sinon. Par conséquent, les FCP représentent pour les particuliers une manière intéressante d’investir.

Troisièmement, ce type de fonds présente l’avantage de pouvoir diversifier ses placements. On peut effectivement investir en même temps dans des actions, des obligations, des bons du Trésor et dans plusieurs fonds spécialisés. Autrement dit, on investit son argent dans des placements plus ou moins risqués, ce qui est un moyen de limiter les risques. 

Enfin, certains fonds communs de placement donnent droit à des avantages fiscaux.

Inconvénients

Néanmoins, les FCP ont aussi leurs inconvénients. D’abord, il ne s’agit pas de fonds à capital garanti. C’est pourquoi les revenus peuvent bien sûr, augmenter, mais aussi, diminuer.

Ensuite, ce type de fonds n’est pas fait pour les personnes qui ont leur propre stratégie d’investissement. En effet, le fait qu’il prenne la forme d’une copropriété de valeurs impose aux investisseurs de s’adapter à la stratégie globale de tous les épargnants.

Finalement, il faut savoir que plus un fonds comporte d’investisseurs, moins il est rentable avec le temps.

Fonds commun de placement et SICAV : différences

Le fonds commun de placement et la SIVAC sont tous deux des organismes de placement collectif. Tous deux regroupent des épargnants et investissent pour eux sur les marchés financiers.

La différence majeure entre un FCP et une SICAV réside dans le statut juridique. Comme expliqué précédemment, le FCP est une copropriété de valeurs mobilières. SIVAC, par  contre, veut dire société d’investissement à capital variable. C’est une société anonyme qui a le statut de personne morale. De ce fait, elle est dirigée par un conseil d’administration.

De plus, quand une personne investit dans une SICAV, elle devient actionnaire de la société. Cela lui confère un droit de vote au conseil d’administration et aux assemblées générales. Ce n’est pas le cas des associés d’un FCP.

Dernière mise à jour le 08/02/2021