Le terme e-commerce, ou commerce électronique, fait référence à l’ensemble des transactions commerciales réalisées au travers d’Internet.

Le e-commerce, définition

Le terme e-commerce fait référence à l’ensemble des transactions commerciales réalisées au travers d’Internet. Ainsi, chaque achat et vente exécutés en ligne implique l’acheteur ou le vendeur dans une relation de e-commerce.

Le e-commerce, aussi appelé « commerce électronique » couvre une large gamme d’entreprises. En effet, cette méthode de commercialisation concerne aussi bien les sites de vente au détail que les sites de ventes aux enchères, de bourses, de musiques, de commerce de biens et de services. L’ensemble de ces ventes, réalisables sans obstacle de temps et de distance, se développe et s’accroît depuis quelques années.

À ce jour, la plupart des entreprises ont d’ores et déjà déplacé une grande partie ou la majorité de leur activité sur le web.

Quelles sont les limites du e-commerce ?

Bien que la fonction du e-commerce définisse principalement l’ensemble des transactions réalisées en ligne, cette dernière ne s’arrête pas là. En effet, le e-commerce englobe :

  • La mise en place d’un catalogue électronique, la présentation du point de vente, son contact et son plan d’accès ;
  • La prise de contact et le conseil aux cyberconsommateurs ;
  • La réalisation de devis électroniques, soit en ligne, et le paiement sécurisé en ligne ;
  • Le suivi de commande et le service après-vente ;
  • Enfin, la gestion des stocks en temps réels.

De quels éléments se compose un site de e-commerce ?

Aussi appelés « sites de commerce électroniques », les sites de e-commerce affichent un front-office facilement identifiable de par les éléments qui le composent :

Le catalogue électronique

Le catalogue électronique est l’élément indispensable d’un site de e-commerce. Véritable vitrine, ce dernier présente l’ensemble des produits qui sont proposés par le commerçant. Bien que principalement disponibles à la vente, certains produits peuvent aussi apparaître avec la mention « stock indisponible ». Enfin, le prix et les délais de livraison en fonction de la zone géographique sont généralement indiqués.

Le gestionnaire de filtres

Cette fonction permet de trouver rapidement un produit précis ou de sectionner l’ensemble des produits par tranche de prix, de marque, de couleur, etc.

Le caddie virtuel, anciennement appelé panier virtuel

Véritable « cœur battant » du système de e-commerce, le caddie virtuel sert à sauvegarder toutes traces d’actions, de l’ajout d’un produit à son achat, réalisées par un utilisateur.

Le paiement sécurisé en ligne

Généralement assuré par un tiers de confiance, autrement dit une banque. Ainsi, cette fonction incontournable permet de sécuriser les transactions, d’éviter la fraude et donc d’instaurer un climat de confiance entre l’internaute et le site.

Le suivi de commande

Enfin, la fonction suivi de commande donne la possibilité aux deux parties de suivre l’ensemble du processus de traitement d’une commande, de son envoi à sa réception.

Quels sont les avantages du e-commerce ?

Le gain de temps, le large panel de produits et l’attractivité des prix sont certains des avantages les plus remarqués de la vente en ligne. Néanmoins, d’autres points, tant pour le commerçant que l’acheteur, sont à soulever, parmi lesquels :

  • L’élargissement de la zone de chalandise et de la clientèle ;
  • La possibilité d’accroître les canaux de distribution ;
  • La vente se veut réalisable 7j/7 et 24h/24 ;
  • La possibilité de personnaliser la présentation de ses produits ;
  • Il permet la diminution des coûts fixes ;
  • Le e-commerce offre la possibilité d’améliorer sa base de données client ;
  • Profiter des avantages des technologies, etc.