L’Union économique, définition

Une Union économique définit un accord passé entre deux ou plusieurs pays dans le but de créer un marché commun. Cet accord permet de faciliter l’ensemble des échanges réalisés au sein des pays membres de cette union. Ainsi les marchandises, les services, l’argent, mais aussi les travailleurs auront la possibilité de passer les frontières en toute liberté. Une Union économique apporte aussi une harmonisation des politiques économiques. Enfin, l’utilisation d’une monnaie unique et commune est appliquée dans l’ensemble des pays membres.

À noter : Une Union économique est aussi connue sous le nom « Union économique et monétaire » ou encore sous le sigle UEM.

L’union économique et les cinq degrés d’intégration

L’union économique représente le quatrième échelon des cinq degrés d’intégration existant. Ces derniers sont :

  • La zone de libre-échange : ce premier échelon définit une zone dans laquelle les marchandises peuvent circuler librement sans aucune barrières tarifaires/non-tarifaires. De plus, chaque pays conserve son système douanier ;
  • L’union douanière : ce deuxième échelon représente le prolongement du précédent. En effet, il permet d’apporter un accord commercial régional. Ainsi, une réglementation et des tarifs de douane commun sont appliqués à l’ensemble des pays membres. À noter : tout sujet relatif aux douanes est expliqué dans le Bulletin officiel des douanes ;
  • Le marché commun : ce troisième échelon complète le précédent. Il apporte ainsi la libre circulation des capitaux, des services et des personnes au sein de l’union douanière ;
  • L’union économique : comme évoqué précédemment, ce quatrième échelon permet de faciliter les échanges de marchandises, de services et d’argent au sein des pays membres. De plus, elle autorise aux travailleurs de se déplacer librement et donc de pouvoir passer les frontières ;
  • Et enfin, l’intégration économique : ce cinquième échelon représente la forme la plus élaborée d’un accord commercial régional. En effet, elle permet de doubler l’unification de l’ensemble des politiques, qu’elles soient économiques ou sociales.

À noter : une union économique doit être distinguée d’une union douanière. En effet, cette dernière offre la possibilité de faire circuler les marchandises de manière libre. De plus, elle ne nécessite pas le partage d’une devise monétaire. Enfin, l’Union dite douanière n‘autorise pas aux travailleurs de franchir librement les frontières.

L’Union européenne, une Union économique

L’Union européenne aussi connue sous le sigle UE, est un des exemples d’UEM. Ainsi, l’ensemble des pays membres de l’Union européenne se doivent de coordonner leurs politiques économiques, leurs règlements et leurs lois dans le but de faire face, ensemble, aux problèmes liés à l’économie et aux finances. L’Union européenne est constituée de 27 États membres, dont 19 ont adopté l’euro, qui est la monnaie unique de cette Union. Ces pays forment donc la zone euro.

Quelles sont les autres Unions économiques à travers le monde ?

Il existe, en plus de l’Union européenne, plusieurs UEM dans le monde :

  • Mercosur regroupe depuis 1991 l’Argentine, le Brésil, l’Uruguay, le Paraguay et le Venezuela ;
  • L’Alena regroupe depuis 1992 le Canada, les États-Unis et le Mexique ;
  • L’Asean regroupe depuis 1967 le Cambodge, la Birmanie, le Brunei, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.

Dernière mise à jour le 22/12/2020