Le commissionnaire de transport routier a pour rôle d’organiser le transport de marchandises d’un point A un point B. Il est ainsi responsable du mode de transport choisi, des transporteurs sélectionnés pour effectuer la mission et de la marchandise acheminée.

Qu’est-ce qu’un commissionnaire de transport routier ? 

Le commissionnaire de transport routier est chargé de superviser le transport de marchandises d’un client. À ce titre, il est décisionnaire : 

  • du choix du mode de transport de la marchandise,
  • et de la sélection des transporteurs qui réalisent la mission de transport.

Il s’engage ainsi auprès du client à organiser le transport des marchandises. 

Selon son statut, le professionnel peut dépendre, soit de l’URSSAF, soit de la Chambre de Commerce et de l’Industrie. Le premier cas signifie qu’il est déclaré en tant que professionnel indépendant. Le second stipule qu’il exerce une activité commerciale comportant un statut juridique conforme. Ce dernier cas lui permet d’employer des salariés légalement. 

Pour exercer en tant que commissionnaire de transport routier, le professionnel doit obligatoirement être inscrit au registre de transport routier. Il doit, pour cela, être en mesure de fournir son certificat d’inscription.

Quelles sont les missions du commissionnaire de transport routier ? 

Ce professionnel a donc pour rôle d’organiser le transport de marchandises d’un lieu d’origine à une autre destination. Il est l’intermédiaire entre un client (qu’il représente durant toute la mission) et un ou plusieurs transporteurs. Il est donc garant de la totalité de l’organisation du transport des marchandises. 

Cependant, ses missions peuvent aussi comporter davantage de responsabilités. Par exemple, il peut rediriger des marchandises au détail vers des transporteurs publics ou vers d’autres commissionnaires de transport. Il peut aussi faire des activités de regroupage. C’est un type d’opération qu’on met en place quand le transport fait intervenir :

  • des marchandises de différentes origines et donc stockées dans différents emplacements, que l’on doit acheminer à une même destination,
  • ou des marchandises venant de la même localisation, mais qui doivent aller en direction de différents lieux de réception.

Le professionnel doit alors endosser la responsabilité d’un acheminement comportant un lot unique mais venant (ou allant) de différentes zones.

Dernière mise à jour le 02/02/2021