En informatique, le cahier de recettes est un élément incontournable de la bonne gestion d’un projet. Aussi appelé le cahier de tests, il sert à vérifier toute une liste de points potentiellement bloquants ou à problèmes. Il faut donc le définir de manière précise puis l’appliquer avec attention.

Le cahier de recettes, définition

Le cahier de recettes est un document qui regroupe tous les points qui permettent de mener à bien une mise en production informatique. On l’appelle également parfois cahier de recettes fonctionnelle ou cahier de tests.

C’est le document de référence émis par le donneur d’ordre du projet vers les équipes en charge du projet. Sa réalisation se fait en amont des phases de test pour les guider tout au long d’un projet.

Il permet d'accomplir les différentes tâches et surtout, une fois qu’elles sont faites, de vérifier que les résultats correspondent bien à ce qui était attendu. Dans le cas contraire, il permet de corriger les problèmes avant le déploiement du site.

Comment est composé un cahier de recettes ?

Il n’existe pas de règle standard pour la rédaction d’un cahier de recettes. En effet, c’est un document propre à chaque entreprise, et même à chaque projet au sein des entreprises. Son contenu peut varier en fonction de la nature du projet informatique, de sa complexité, du nombre d’acteurs qui travaillent sur le sujet…

Toutefois, on peut dégager une trame généraliste qui regroupe les points clés d’un cahier de recettes :

Contexte et présentation générale du projet informatique

  • Contexte,
  • Objectifs,
  • Responsabilités impliquées,
  • Documents annexes pour illustrer le projet,
  • Historique des révisions s’il y en a déjà eu.

Prérequis pour le recettage

  • Périmètre du test (étendue des choses à tester),
  • Environnement du test (l’environnement web),
  • Équipes concernées,
  • Répartition des tâches entre les parties prenantes.

Listes complètes des tests

  • Descriptions détaillées étape par étape de chaque test à mener (on parle ici du recettage, ou de fiches de tests).

Exemple d’un test

  • Définir une action : aller sur le site exemple.com et s’y connecter en cliquant sur le bouton « se connecter ».
  • Résultat attendu : ouverture de la page exemple.com/connexion.
  • Résultat réel : OK ou PAS OK

À quoi sert un cahier de recettes ?

Le cahier de recettes sert de guide, à la fois dans la mise en place d’un projet, puis par la suite, pour son déploiement et son évaluation. Il permet la mise en place d’un processus précis à réaliser par la personne en charge des tests. Pour les prestataires, comme pour les clients, c’est un outil de dialogue très important. Il leur sert à détailler le projet et à être très précis quant aux résultats attendus.

Lorsqu’une entreprise ne souhaite pas développer le projet en interne, le cahier de recette peut aussi servir de base de négociation avec des prestataires de tests. En effet, c’est à partir de ce document qu’ils pourront estimer avec précision les délais, les coûts du projet…

Ainsi, on identifie cinq utilités clés du cahier de recettes :

  • La gestion de la recette (des tests),
  • L’identification des besoins à satisfaire,
  • L’organisation de l’exécution du projet,
  • La constitution de l’équipe en charge du projet,
  • La répartition des tâches entre elles.

Dernière mise à jour le 03/12/2020