La matrice d’Eisenhower est une méthode d’organisation permettant de prioriser les tâches d’un projet. Elle se compose de quatre cadrants qui catégorisent les tâches à réaliser selon deux paramètres : l’urgence temporelle et l’importance de la tâche par rapport à l’ensemble du projet. 

Qu’est-ce que la matrice d’Eisenhower ? 

La matrice d’Eisenhower est un outil utilisé en gestion de projet pour catégoriser les tâches à réaliser. Elles sont priorisées selon leur importance et leur urgence. À l’origine, cette matrice a été conçue pour développer des stratégies militaires par Dwight David Eisenhower. 

Deux axes : urgence et importance 

Cette méthode d’organisation prend en compte deux paramètres : le temps (urgence) et l’importance de la tâche par rapport à l’atteinte de l’objectif final. L’axe vertical détermine ainsi le temps. Les tâches sont rangées selon leur priorisation temporelle, de bas en haut. On retrouve alors au plus haut, les tâches à concrétiser en priorité et au plus bas, celles qui apparaissent comme moins urgentes.

Ensuite, l’axe horizontal se réfère à l’importance de la tâche. Il va de gauche à droite. À gauche, les tâches sont moins importantes qu’à droite où se regroupent les grandes priorités. Pour déterminer le degré d’importance d’une tâche, il faut considérer le projet dans son ensemble. Plus cette tâche sera essentielle à la concrétisation du projet, plus elle sera considérée comme importante. 

Quatre quadrants pour prioriser avec la matrice d’Eisenhower

Quatre quadrants apparaissent ainsi reprenant la totalité des combinaisons possibles entre les deux paramètres. Le premier quadrant est la priorité numéro une, le deuxième et le troisième sont à égalité et le quatrième quadrant est le moins important.

Or, dans un projet chaque tâche est importante et permet de créer un ensemble. Cette méthode permet donc seulement d’organiser le travail. Elle ne doit pas donner lieu à un détachement total quant aux tâches du quadrant 4 qui restent déterminantes pour l’accomplissement du projet. 

Comment traiter les différents quadrants de la matrice d’Eisenhower ? 

La matrice d’Eisenhower repose donc sur une catégorisation des tâches à effectuer selon quatre possibilités modelées en quatre quadrants. Pour utiliser cette méthode de priorisation, il faut donc placer chaque tâche dans sa cellule correspondante. 

Quadrant 1 : urgent et important 

Ce quadrant est prioritaire, il comporte les tâches les plus urgentes et les plus importantes du projet. Il doit donc être traité en priorité.

Néanmoins, cela ne veut pas dire que les quadrants doivent être traités les uns après les autres. Se focaliser sur les tâches du quadrant 1 en laissant de côte les autres quadrants peut être contreproductif. Il est plus intéressant de ne pas perdre de vue les tâches urgentes et importantes, de les travailler en priorité, mais de s’investir aussi sur les tâches moins urgentes et moins importantes qui font tout de même partie intégrante de l’accomplissement final du projet. 

Quadrants 2 et 3 

Le quadrant 2 regroupe les tâches urgentes, mais pas importantes. Quant au quadrant 3, il réunit les tâches pas urgentes mais importantes.

Il est donc difficile de hiérarchiser ces deux quadrants qui contiennent tous les deux des tâches moyennement prioritaires. Une stratégie peut être d’alterner les tâches entre ces deux quadrants pour conserver un équilibre entre le temps et l’importance. 

Quadrant 4 : pas important et pas urgent 

Ce quadrant regroupe les tâches qui ne sont pas urgentes dans le temps et dont le degré d’importance n’est pas essentiel au projet. Par conséquent, ces tâches peuvent être réservées pour la fin ou pour les moments de latence.

Attention toutefois, car même si ces tâches ne sont pas prioritaires, elles gardent quand même une importance à leur échelle dans la chaine de réalisation du projet. Leur concrétisation peut donc être retardée, mais pas complètement oubliée et mise de côté. 

Dernière mise à jour le 26/02/2021