L’affacturage est l’une des différentes techniques de financement et de recouvrement de créances autorisées en France. Elle permet d’obtenir un financement anticipé en sous-traitant la gestion des créances à un tiers : un affactureur.

L’affacturage, qu’est-ce que c’est ?

L’affacturage, aussi souvent appelé par son terme anglais, « factoring », est une technique de financement et de recouvrement des créances pour les entreprises. En effet, cette méthode est limitée au BtoB et ne concerne que le commerce entre les entreprises. Il n’est donc pas possible de réaliser de l’affacturage sur des créances de particuliers.

L’affacturage est un procédé par lequel on externalise toutes les tâches relatives à la gestion des créances. Cette gestion est alors confiée à un établissement de crédit spécialisé dans le domaine : un affactureur. C’est lui qui s’occupe, pour le compte de ses clients, des tâches administratives liées à l’affacturage mais aussi de les assurer contre les éventuels impayés et de les aider pour trouver du financement à court terme.

L’affacturage ajoute donc un troisième intervenant dans une relation créancier/débiteur.

Le créancier est le client de l’affactureur. Ce dernier se met en relation avec les débiteurs à la place et pour le compte de son client.

Quelles sont les missions qui relèvent des affactureurs ?

Dans le passé, le recours à l’affacturage était souvent associé à la mauvaise santé financière d’une société. On le considérait en effet comme le dernier recours des sociétés en difficulté.

Aujourd’hui, son image a changé et les entreprises font le choix de sous-traiter la gestion de leurs créances à un affactureur souvent dans le simple but de simplifier la gestion des nombreuses tâches administratives qui y sont liées.

Les affactureurs proposent ainsi trois solutions :

  • Le recouvrement des créances clients. L’affactureur se charge alors de l’enregistrement des factures, de relancer les débiteurs, d’assurer les encaissements, de gérer les contentieux…
  • Le financement de la trésorerie. Dans ce cas, l’affactureur avance le montant des créances au débiteur en fonction du délai de paiement qu’il avait accordé à son client.
  • L’assurance crédit, pour déléguer un contrat.

Les sociétés qui choisissent l’affacturage comme solution pour la gestion de leurs créances peuvent ainsi missionner l’affactureur pour accomplir une seule ou plusieurs de ces trois missions.

À qui est destiné l’affacturage ?

L’affacturage est une pratique financière vivement conseillée pour toutes les sociétés indépendantes. Et cela, quelle que soit leur taille ou leur stade de développement.

Le secteur d’activité n’entre pas non plus en compte et cette démarche vise aujourd’hui simplement à apporter plus de garanties et de facilités pour les sociétés.

En revanche, comme énoncé précédemment, l’affacturage concerne uniquement les échanges en BtoB. Il ne peut porter que sur des factures destinées à des entreprises privées ou publiques mais pas à des particuliers.

Un particulier ne peut ainsi jamais avoir recours à de l’affacturage mais une société ne le peut pas non plus sur ses transactions en BtoC.

Dernière mise à jour le 02/02/2021