Un paiement partiel, plus connu sous le terme d’« acompte » représente un engagement financier de la part d’un client à une entreprise. Versé au moment de la signature du contrat de vente, cette opération représente aussi bien une sécurité pour le client que pour le professionnel ou l’entreprise.
 

Qu’est-ce qu’un acompte ?

Un acompte est une forme d’engagement aussi bien de la part d’un client que d’un vendeur sous la forme d’un paiement partiel. Il désigne une somme d’argent payée par un client à une entreprise, dans le cas où cette dernière s’engage à réaliser une partie du service demandé ou encore, à fournir un bien.

À noter : Généralement ce paiement partiel se fait au moment de signer le contrat de vente.

Quelles sont les différentes caractéristiques d’un acompte ?

Comme évoqué précédemment, un acompte est une forme d’engagement de la part des deux parties. Il s’agit alors d’un premier versement partiel qui est à valoir sur le montant total de la facture. De manière générale, ce dernier se réalise suite à la conclusion du contrat de vente.

Pour quelles raisons faut-il mettre en place un acompte ?

Bien qu’il ne soit pas obligatoire, il est préférable, lors d’une vente, d’avoir recours à un paiement partiel et ce, pour plusieurs raisons, à savoir :

  • Dans un premier temps, il s’agit pour le client d’un premier versement qui permet de garantir l’engagement du client. En d’autres termes, cela signifie qu’il ne sera pas en mesurer d’abandonner sa part du contrat avant la fin de la transaction ;
  • D’autre part, ce paiement dit « partiel » permet de couvrir certains frais engagés pour la bonne réalisation du contrat en question comme l’achat de matériel par exemple. Par ailleurs il permet d’anticiper les trous de la trésorerie ;
  • Enfin, le paiement partiel permet, pour le professionnel, de limiter les risques d’impayés. En effet, cela permet de justifier le fait que le client possède les fonds suffisant pour régler ce premier versement et, d’autre part, cela lui permet d’échelonner les autres paiements.

Quelle est la valeur d’un paiement partiel ?

Il n’y a pas de valeur d’acompte définie. En effet, il s’agit d’un montant déterminé par le professionnel ou l’entreprise concernée. Il reste tout de même courant pour les professionnels de fixer le montant de ce paiement partiel à hauteur de 30 % de prix d’achat final. Néanmoins, il est aussi tout à fait possible de demander un acompte plus faible ou plus élevé.

Attention ! Un paiement partiel trop élevé peut parfois effrayer certains clients.

Où trouver les informations concernant le paiement partiel ?

Lorsque ce type d’opération est sollicitée, elle doit être présentée de façon explicite. En effet, l’acompte doit être indiqué de façon claire sur le devis. Puis une fois le devis validé l’acompte doit apparaitre sur la facture.

À noter : dans le cas où la mention « Acompte » n’apparait pas sur le devis, alors la somme versée se transforme en arrhes et ne dépend donc plus des mêmes conditions.

Dernière mise à jour le 07/05/2021