La veille concurrentielle est une pratique marketing visant à observer les nouvelles actions des entreprises concurrentes pour s’en inspirer. Elle permet aux entreprises de suivre les nouveautés pour toujours conserver une longueur d’avance. 

Qu’est-ce que la veille concurrentielle ?

Appartenant à l’intelligence économique d’une entreprise, la veille concurrentielle permet d’observer et d’analyser les entreprises appartenant au même secteur d’activité. Le but est alors de trouver de nouvelles perspectives d’évolution en s’appuyant sur des exemples concrets. 

Définition et application

La veille concurrentielle est une stratégie marketing visant à surveiller de près la concurrence pour s’inspirer de ses réussites et ne pas reproduire les mêmes erreurs. 

La veille consiste en une observation régulière des : 

  • nouveaux produits développés 
  • actions de communication marketing 
  • événements de lancement 
  • données publiques relatives aux levées de fonds, évolution du chiffre d’affaires, augmentations du nombre d’employés, résultats financiers 

Les données doivent être quantitatives et qualitatives. 

En effet, la quantité permet d’avoir des données concrètes et de s’appuyer sur des informations efficientes. La qualité de la veille quant à elle revient à l’exactitude et à la non-superficialité des informations recensées. 

Cette veille permet d’affiner les différentes stratégies de l’entreprise. 

Comment choisir les concurrents à surveiller ? 

Il faut cibler large et avoir différents niveaux de veille. Selon les informations recherchées et le type d’entreprise, la veille peut viser différents types de concurrents. 

En effet certaines entreprises sont très avancées sur le plan média sociaux mais moins sur les lancements de nouveaux produits. Il ne faut donc pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Autrement dit, il faut sélectionner les aspects de l’entreprise à surveiller selon le but recherché. 

Les concurrents directs et indirects ont donc leur place dans cette veille.  L’idée est d’avoir un regard large et complet sur ce qu’il se passe autour de l’entreprise. Donc tout ce qui la concerne de près ou de loin a sa place dans la veille concurrentielle. 

À quelle fréquence ? 

La veille doit être quotidienne et donner lieu à un classement chaque jour avec un rejet des informations non-pertinentes. L’analyse n’est pas forcément nécessaire tous les jours contrairement à la récolte et au classement. L’automatisation de la veille est donc un gain de temps considérable. 

Pour qu’une veille concurrentielle mène à une veille stratégique, il est important de faire des bilans réguliers qui peuvent être hebdomadaires ou mensuels selon les objectifs de l’entreprise.

Il peut-être intéressant que chaque service fasse sa propre veille pour optimiser les recherches et simplifier leur tri et leur analyse. 

Comment organiser sa veille concurrentielle ? 

Des outils automatisés permettent de créer des alertes pour simplifier la veille. 

Une première étape très simple est d’installer une alerte Google pour recevoir chaque jours les dernières informations sorties sur les mots-clés de la recherche. 

Cette première étape est superficielle et permet d’avoir une première vue d’ensemble. 

Il ne s’agit pas seulement de collecter un nombre important de données sur les concurrents d’une entreprise. Il faut ensuite traiter les informations pertinentes, créer des catégories, observer les résultats, faire des conclusions et placer cela en perspective au niveau des possibilités de stratégies à créer pour l’entreprise en question. 

L’analyse SWOT permet ainsi de donner du sens à cette veille concurrentielle. 

Les éléments récoltés permettent de créer un support d’évolution stratégique pouvant mener à de nouveaux projets. 

Dernière mise à jour le 18/11/2020