Généralement versé en fin d’année, le treizième mois représente une prime que versent certaines entreprises à leurs salariés.  

Le treizième mois, définition

Le treizième mois représente une prime que versent certaines entreprises à leurs salariés. Cette prime est en général versée à son bénéficiaire à la fin d’une année civile, c’est-à-dire à la fin du mois de décembre. Ainsi, à cette période, le salarié bénéficie d’un double salaire.

Qui peut bénéficier du 13ème mois ?

Il est envisageable de mettre en place un treizième mois dans le cadre d’un contrat de travail, une convention collective, un accord collectif ou une décision unilatérale de l’employeur. De plus, l’attribution de cette prime peut aussi découler de l’ancienneté d’une personne dans une entreprise.

L’attribution du treizième mois ne dépend pas de la nature d’un contrat. Le fait qu’un salarié soit en CDD ou en CDI ne fait donc aucune différence. Enfin, dans le cas d’un contrat à temps partiel, la prime s’ajuste au prorata des heures que le salarié a réalisées dans l’entreprise.

À quelle période de l’année touche-t-on le treizième mois ?

Comme expliqué précédemment, cette prime se verse généralement à la fin du mois de décembre. Néanmoins, certaines entreprises décident de verser la prime du treizième mois tout au long de l’année. Dans ce cas, cette dernière se divise et se verse en plus du salaire mensuel de son bénéficiaire. Aussi, il est possible que le treizième mois se répartisse en deux versements sur l’année. Dans ce cas, le premier s’effectue au mois de juin et le second au mois de décembre.

Attention ! Dans le cas le cas d’un départ de l’entreprise en cours d’année et dépendamment de la manière dont est répartie la prime, il est possible de ne pas bénéficier de sa totalité.

Comment calculer le montant de cette prime ?

En principe, le montant de la prime du 13ème mois représente la valeur du salaire habituel perçu mensuellement.

À noter : Dépendamment de ce que stipule le contrat de travail, la valeur du 13ème mois peut varier en cas d’absence ou d’arrêt maladie. En effet, le cas de l’arrêt maladie peut entraîner une baisse ou encore une suppression totale de la prime. Les litiges sont généralement stipulés dans les contrats de travail ou dans les clauses des conventions collectives de l’entreprise.

Primes de fin d’année et treizième mois, quelle est la différence ?

À la différence de la prime de fin d’année, le 13ème mois ne se base pas sur l’ensemble des prestations réalisées. De cette manière, la prime du treizième mois aura chaque année la même valeur, sauf dans le cas d’une augmentation de salaire. D’autre part, la prime de fin d’année, qui représente un bonus, a une valeur évaluée sur un pourcentage du salaire.

Dernière mise à jour le 20/11/2020