Le répertoire national des certifications professionnelles regroupe l’ensemble des formations françaises, dispensées par la formation professionnelle ou par l’éducation nationale.

Qu’est-ce que le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ?

Le répertoire national des certifications professionnelles, aussi connu sous le sigle « RNCP » représente une base de données comprenant l’ensemble des certifications ayant une finalité professionnelle en France.

En d’autres termes, il s’agit de la « Bible » des formations françaises, aussi bien dispensées par la formation professionnelle que par l’éducation nationale.

Un Titre professionnel certifié au RNPC est délivré par le ministère du Travail, au nom de l’État.

À noter : Reconnu par l’État, un Titre RNCP représente donc un diplôme ou une qualification professionnelle. Ce dernier permet de la valider les compétences professionnelles au sens du Code du Travail et donc en adéquation avec le marché de l’emploi.

Quels sont les certifications que recense le répertoire national des certifications professionnelles ?

Le RNPC regroupe l’ensemble des diplômes, des titres ou encore des certificats de qualification professionnelles reconnus par l’État français. Ces derniers font premièrement l’objet d’un dossier qui, par la suite, est présenté au RNPC par l’école concernée.

À noter : seuls les diplômes, les titres et les certificats de qualification professionnelle sont inscrit au RNPC. En effet, les écoles qui les proposent ne sont pas recensées. De cette manière, l’école a la possibilité de proposer des diplômes inscrit au RNPC et d’autres ne l’étant pas.

Comment le répertoire national des certifications professionnelles organise-t-il les informations ?

Afin de s’y retrouver dans l’ensemble des informations qu’il comporte, le RNPC propose différents critères de classification. Parmi ces critères, nous retrouvons la classification par niveau de qualification, la classification par domaine d’activité ou encore, la classification par blocs de compétences.

Quels sont les différents niveaux de classification ?

Comme évoqué précédemment, le répertoire national des certifications professionnels propose un classement par niveau. Ces niveaux ont fait l’objet d’une mise à jour depuis le 10 janvier 2019. Nous retrouvons ainsi :

  • Le niveau 1 représente la maitrise des savoirs de bases ;
  • Le niveau 2 atteste quant à lui la capacité à effectuer des activités simples par le biais de savoir-faire professionnels ;
  • Les CAP, pour Certificats d’aptitude professionnelle, représentent le niveau 3 (ancien niveau V) ;
  • Pour sa part, le BAC, pour Baccalauréat, représente le niveau 4 (ancien niveau VI) ;
  • Les BTS, pour Brevets de technicien supérieur, les DEUG, pour Diplômes d’études universitaires générales et les BUT, pour Bachelors universitaires de technologies représentent le niveau 5 (ancien niveau III) ;
  • D’autre part, les licences et les licences professionnelles représentent le niveau 6 (ancien niveau II) ;
  • Les masters, MBA, pour Maîtrise en administration des affaires, et Excecutive MBA, représentent le niveau 7 (ancien niveau I) ;
  • Enfin, les doctorats, les DBA, et PhD, représentent le niveau 8 (ancien niveau I).

Dernière mise à jour le 11/03/2021