Quand on parle de mouvements de main d’œuvre (MMO), c’est pour faire référence aux créations et suppressions d’emplois dans le secteur privé, en France métropolitaine. Les mouvements de main d’œuvre sont en fait des données qui servent à réaliser des statistiques sur les secteurs qui recrutent, l’évolution de la part de CDD dans les embauches ou encore, les raisons des ruptures de contrats de travail. Avant, on récoltait les renseignements pour réaliser ces études à travers la DMMO et l’EMMO mais à présent, les employeurs les transmettent via la DSN.

Les mouvements de main d’œuvre, qu’est-ce que c’est ?

Les mouvements de main d’œuvre (MMO) désignent l’ensemble de toutes les créations d’emploi et ruptures de contrat de travail. Plus précisément, les MMO regroupent :

  • d’un côté les embauches en CDI et CDD du secteur privé, qu’on appelle les entrées ;
  • de l’autre, les fins ou ruptures de CDI et CDD du secteur privé, qu’on nomme les sorties.

Ainsi, les entrées et les sorties ne prennent pas en compte les transferts entre établissements. Elles n’enregistrent pas non plus les transformations de CDD et CDI.

Par contre, les sorties référencent les raisons de rupture des contrats de travail, comme :

  • un contrat arrivé à terme,
  • une démission,
  • la fin d’une période d’essai,
  • un licenciement non économique,
  • un licenciement économique,
  • une rupture conventionnelle,
  • un départ à la retraite…

Par ailleurs, les mouvements de main d’œuvre recensent également des caractéristiques sur les employés. Celles-ci peuvent avoir trait à l’âge ou au sexe, par exemple.

Les informations relatives aux MMO concernent aujourd’hui presque tous les employés qui travaillent dans le secteur privé en France métropolitaine. Pour l’instant, les données des intérimaires, des salariés, des particuliers employeurs ou des employés du secteur agricole ne sont pas prises en compte.

À quoi servent les MMO ?

Les données relatives aux MMO permettent d’élaborer des statistiques. Grâce à elles, il est possible d’avoir une idée des :

  • secteurs qui recrutent,
  • secteurs qui suppriment des emplois,
  • motifs de rupture des contrats de travail,
  • types de contrats de travail en vigueur (CDD, CDI…),
  • caractéristiques des employés par rapport à leur secteur d’activité ou au type de contrat (CDD, CDI…), etc.

Ainsi, on peut savoir, entre autres :

  • quelle est la part de CDD dans les embauches, sur une période donnée,
  • quel public est plutôt embauché en CDD ou en CDI,
  • quel public travaille majoritairement dans un secteur particulier,
  • quels secteurs recrutent le plus ou licencient le plus, etc.

Comment sont récoltées les données des mouvements de main d’œuvre ?

Avant 2015, on récoltait les données des MMO à travers deux documents :

Depuis 2015, on récolte ces renseignements grâce à la DSN, la déclaration sociale nominative. C’est en effet cette déclaration qui a remplacé la DMMO et l’EMMO.

Dernière mise à jour le 16/07/2021