En marketing, le profiling est une technique d’analyse des données consommateurs pour adapter les offres aux différents profils. Ce processus est également connu sous le nom de profilage des données personnelles. 

Qu’est-ce que le profiling ? 

Le profiling est une pratique marketing qui récolte et exploite les données personnelles des consommateurs pour dresser des profils types. Le but ? Adapter les offres aux comportements et aux habitudes des consommateurs ciblés par la marque. 

Parmi les données qui servent à créer des profils de consommateurs, on peut retrouver : 

  • le type d’achats réalisé,
  • les différentes réactions aux e-mails comportant des liens dédiés (clic, suppression du message…),
  • la participation à des enquêtes ou sondages,
  • l’attitude des consommateurs face aux différentes publicités et leurs réactions,
  • et enfin, leurs caractéristiques personnelles : âge, emploi, situation familiale… 

Le profilage des données est donc un processus qui s’appuie aussi bien sur des données personnelles que sur des habitudes de consommation. 

Quelles sont les limites du profiling ? 

Le profilage des données à caractère personnel fait l’objet d’un contrôle régulier et d’une réglementation encadrée. En effet, le RGPD (Règlement Général pour la Protection des Données) insiste dans plusieurs de ses articles sur la nécessité et l’obligation d’informer les internautes en cas de profilage de leurs données à caractère personnel. 

Cette demande d’autorisation peut faire l’objet d’une simple note informative demandant aux internautes leur accord pour l’exploitation de leurs données. 

On retrouve ce type de message très régulièrement à chaque nouvelle consultation d’un site web. Une fenêtre demande ainsi d’accepter les cookies en délivrant ce type de message “En cliquant sur accepter, vous acceptez le dépôt de cookies pour (…) vous proposer des annonces publicitaires ciblées.

Quel est le but du profilage ? 

Une fois que les données sont réunies, les professionnels du data profiling peuvent exploiter les informations récoltées. 

Ils dressent pour cela des profils de consommation ou de comportement d’achat. Pour ce faire, ils peuvent utiliser soit des données nominatives, c’est-à-dire reliées à une identité, soit anonymes. Pour récupérer ces données, les experts du profiling peuvent se rendre sur des bases de données ou encore relever les informations apportées par les cookies. 

Ensuite, une fois les profils dressés, les offres peuvent être modulées en fonction. Le but de toute cette manipulation est alors d’adapter l’offre aux profils de la cible de la marque, de personnaliser les offres pour toucher plus de leads.

Dernière mise à jour le 10/09/2021