Dans le domaine du numérique, Panda ne fait pas référence à l'animal blanc et noir mais à un algorithme de Google. Il influe sur le classement des sites internet dans les pages du moteur de recherche.

Google Panda, qu’est-ce que c’est ?

Google Panda fait partie des algorithmes utilisés par le moteur de recherche pour le classement des sites internet dans ses pages de résultats. C’est, en quelque sorte, un filtre de qualité des sites internet.

Son but est la pénalisation des sites dont le contenu est jugé mauvais par Google. Le moteur de recherche pénalise en effet deux types de sites :

  • Les low-quality sites : les sites internet dont le contenu est de mauvaise qualité,
  • Et les thin sites : ceux dont le contenu est pauvre.

Cet algorithme a été lancé en février 2011 puis étendu un mois plus tard à tous les sites anglophones. En France, son application a commencé le 11 août de la même année.

Depuis, il est souvent actualisé avec la mise à jour vers de nouvelles versions. Cela permet notamment de prendre en compte les changements et les avancées du monde numérique.

À quoi sert cet algorithme ?

Le but principal de la création de Google Panda est la lutte contre le spam.

En effet, avec l’avènement d’internet et notamment du commerce en ligne, dans les années 2000 sont apparues les mauvaises pratiques du web.

Certains webmasters ont ainsi créé des dérives dans le domaine du référencement naturel (le SEO). Pour influencer le classement des pages de résultats, ils utilisaient alors des techniques assimilées à du spam, du scraping, du plagiat, de la rédaction automatisée, des textes sur-optimisés, etc.

Leur but était de générer beaucoup de trafic pour produire le plus de revenus publicitaires, sans tenir compte de la qualité de leur contenu.

Google Panda sert donc à identifier ces sites internet et à les déclasser.

Cela permet de mettre en avant des sites internet de qualité, dont le contenu est à destination des êtres humains et non des algorithmes d’internet.

Comment Panda juge qu’un site est pauvre ou de mauvaise qualité ?

Google a dévoilé 23 points sur lesquels se base son algorithme pour déterminer que le contenu d’un site est pauvre ou de mauvaise qualité.

Parmi les plus importants, on retrouve les suivants :

  • Présence d’articles dupliqués ou redondants sur un sujet (même avec l’utilisation de mots-clés),
  • Fautes d’orthographe, fautes stylistiques, fautes factuelles, etc.,
  • Informations non originales, analyses ou recherches déjà parues et non innovantes.

Pour vérifier la qualité d’un site web en se plaçant dans la peau de Google, il faut se poser les questions suivantes. Le site comporte-t-il des articles redondants sur un sujet similaire ? Cet article est-il bien rédigé sans fautes ? Les articles sont-ils faciles à lire et à comprendre ? Le contenu du site fournit-il des informations originales que l’on ne retrouve pas ailleurs ? Dans quelle mesure et à quelle fréquence un contrôle est-il effectué sur le site ? Le site inspire-t-il confiance aux internautes ou aux lecteurs ?

Dernière mise à jour le 23/11/2020