Un cahier des charges fonctionnel désigne un document qui détaille toutes les attentes fonctionnelles d’un produit ou d’un service. On l’appelle aussi le CdCF. Il sert à mettre d’accord tous les acteurs qui interviennent sur un projet quant à l’objectif du service ou du produit. Son principal avantage est qu’il donne des informations suffisamment claires pour permettre une rapide comparaison de plusieurs solutions pour un même besoin. Sa rédaction doit respecter la norme NF EN 16271. Elle s’effectue à partir d’une étude d’opportunité, d’une étude de faisabilité, d’une analyse fonctionnelle du besoin et d’une expression fonctionnelle du besoin.

Cahier des charges fonctionnel : définition

Un cahier des charges fonctionnel (CdCF) est un document qui décrit tous les critères qu’un produit ou qu’un service doit remplir. En d’autres termes, il spécifie toutes les fonctions qu’un commanditaire attend d’un produit, ou tout ce qu’il attend d’une prestation.

Il sert de référence lors de la fabrication d’un produit ou de la délivrance d’un service. En plus des détails sur les expectatives du commanditaire, il liste aussi les contraintes que le produit ou le service doit respecter.

La particularité du cahier des charges fonctionnel est qu’il ne concerne que les fonctions du produit ou du service à proprement parler. Par conséquent, il ne mentionne pas la manière dont le service doit être réalisé ou dont le produit doit être fabriqué.

Quel est le rôle du cahier des charges fonctionnel ?

Le cahier des charges fonctionnel n’apporte pas de solution. Il se contente plutôt de formuler une description précise quant aux besoins auxquels doit répondre un produit ou un service. Par conséquent, il permet à tous, vendeurs comme fournisseurs, de s’accorder sur le projet.

Un tel cahier participe aussi à une communication fluide entre les différents acteurs qui interviennent sur le projet. Tous travaillent alors sur la même base.

De plus, les descriptions précises que le CdCF peut aider à prévoir les coûts. Cela contribue donc à définir un budget.

Surtout, les cahiers des charges fonctionnels sont l’occasion de proposer plusieurs solutions pour répondre à un besoin concret. Ils offrent même la possibilité d’en faire une analyse rapide afin de les comparer en un clin d’œil.

Comment rédiger un CdCF ?

Quelles sont les étapes de rédaction d’un cahier des charges fonctionnel ?

Pour rédiger un cahier des charges fonctionnel, on conseille de suivre plusieurs étapes. Premièrement, il convient d’effectuer une étude d’opportunité. Il s’agit de déterminer avec précision les besoins et les attentes des clients.

Deuxièmement, il faut mener une étude de faisabilité. Son objectif est de savoir si le projet est réalisable et économiquement viable. Elle donne de précieuses informations sur les délais de mise en œuvre du projet, sur ses coûts et sur son probable retour sur investissement.

Troisièmement, il faudra faire une analyse fonctionnelle du besoin. On l’appelle aussi l’AFB. Elle consiste à lister toutes les fonctions du produit ou toutes les attentes auxquelles le service doit répondre.

Quatrièmement, il faudra définir l’expression fonctionnelle du besoin, dite EFB. Elle sert à organiser l’information.

Quelle forme doivent prendre les cahiers des charges fonctionnels ?

Les cahiers des charges fonctionnels doivent se conformer à la norme NF EN 16271. Elle indique comment :

  • mettre en œuvre un CdCF,
  • conduire une analyse fonctionnelle du besoin,
  • déterminer l’expression fonctionnelle du besoin.

Généralement, les CdCF prennent la forme d’un tableau. Dans chaque colonne, on y note précisément ce qu’on espère du produit ou du service.

Dernière mise à jour le 21/05/2021